En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La réussite diverse des viticulteurs bordelais
 

Claude Canellas BORDEAUX (Reuters) - L'image de luxe associée aux châteaux du vignoble bordelais cache une réalité moins glamour : à l'exception de...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • choupi65000
    choupi65000     

    et arretez de boire du "pinard" méme les grands crus contiennent des pesticides !..quand je pense que certains mettent 1000 euros (plus que le montant de ma retraite mensuelle) pour une bouteille et vont trouver que les fruits et légumes c'est trop cher ?...une HONTE ! surtout qu'en FRANCE pays de la gastronomie ,si on n'aime pas ,ou ne supporte pas le vin ,on est considéré comme ANORMAL !...

  • éé les v'la
    éé les v'la     

    Juppé aux affaires étrangères va obliger les ambassadeurs et consuls à consommmer du bordeaux lors de leurs réceptions.

  • smartiz
    smartiz     

    vos reproches au sujet des grands crus, sont tout a fait justifiés! ils ont pris la mauvaise habitude de regarder le" petit peuple" de haut, vu que leurs productions sont venduent d'avance( il y a de plus en plus de riche dans le monde) par contre, pour les plus petits chateaux, qui eux aussi font d'exellents vins, il devraient avoir des points d'acceuils regioneaux beaucoup plus ludiques et engagants, a l'image de ce que font les californiens a MAPA VALLEY, ou SONOMA VALLEY et qui fonctionnent tres biens.sinceres salutations

  • FREDYTIME
    FREDYTIME     

    Tout à fait d'accord!Si tu n"as pas une Gold pour les grands crus et si tu n'est pas coopté dans les autres châteaux, les gars te font bien comprendre de prendre tes quelques caisses et de passer ton chemin....Une froideur digne d'un bac de surgelés en grande surface!

  • nicolaslevrac
    nicolaslevrac     

    comme des millions de personnes,j'aime bien le bordeaux.
    choisir une bouteille dans un magasin, au milieu de tout ces noms de producteurs est un moment de plaisir, de curiosité mais au fait combien de véritables châteaux en bordelais? pour combien de masures en béton avec un entrepot de stockage...
    par contre, sur place,il y a quelques années déjà ce fut la déception...
    les châteaux célèbres on s'arrête pas on visite pas, genre: "pourquoi t'as une gold?"; "t'as pris rendez-vous?"
    donc on se réfugie modestement dans une cave coopérative sans charme ou le vin est bon mais le contact froid et distant.faudrait prendre exemple sur la chablisienne ah! ah!
    bref, allez à la rencontre du vin en bordelais c'etait pas la grosse rigolade,on sentait bien que ça dormait sur les acquis et la rente de situation...
    pas eu envie de recommencer l'expérience sur place!
    c'est dire, mes seuls souvenirs viticoles de près et tangibles: la visite de Saint Emilion (sans avoir vu un véritable vigneron) et "l'immense" rayon vins d'un supermarché de Saint Médard en Jalles...
    je ne suis donc pas surpris que les vignerons de la base soient hélas en difficultés !
    faudrait faire comme Johnny : "donner envie d'avoir envie!"
    et bien sur couper les ponts avec les gros qui vous enfument gentiment !

Votre réponse
Postez un commentaire