En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
BFMTV LIVE: Réagissez à l'émission de Jean-Baptiste Boursier et ses invités
 

Tous les soirs, participez à l'antenne de BFMTV en posant vos questions sur les questions d'actualité abordées et en donnant votre opinion sur les débats du Soir BFM. Votre participation pourra être sélectionnée par la rédaction de BFMTV.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • Giacomo Mijoni
    Giacomo Mijoni     

    Non assistance à population en danger en Syrie


    L’article 223-6 du Code pénal français énonce que : «Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende.
    Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours. »
    La question du jour est donc celle-ci : l’absence de règlement du problème syrien n’est-il pas en partie dans l’opposition dogmatique de la Russie et de la Chine aux résolutions internationales contre le régime de Bachar al Assad ? Si la réponse est oui, comment ne pas imputer une part de responsabilité à ces 2 pays ?
    Il devient urgent que la communauté internationale puisse se donner les moyens d’intervenir avant ce recours à l’inimaginable (le massacre et le gazage des populations civiles) tel qu’il se produit sous nos yeux en Syrie. Nous devenons spectateurs horrifiés de cette actualité et totalement impuissants. L’ONU, dont l’un des principaux objectifs est le maintien de la paix et de la sécurité internationales, n’arrivant pas à prescrire un cessez-le-feu durable, n’est-il pas temps d’imposer, au niveau mondial, un principe comparable au droit pénal français ? Nous, citoyens français, nous ne comprenons pas pourquoi l’ONU ne réussit pas à soumettre un règlement immédiat à ce conflit intérieur syrien au motif que la Chine et la Russie utilisent des moyens procéduraux en laissant massacrer des populations civiles et en s’abstenant régulièrement contre toute intervention sur le régime syrien.
    Giacomo Mijoni

  • sebast
    sebast     

    Qui a fabriqué les armes chimiques utilisées en Syrie ? Avec la mondialisation...

  • sebast
    sebast     

    Monsieur Jacques Attali a dit dans une émission télé qu'une guerre étaitt l'un des moyens de sortir d'une crise économique telle qu'on la connaît ; crise venue des Etats-unis...

  • sebast
    sebast     

    Il faudrait peut-être demander à BHL ?

  • sebast
    sebast     

    Et que penses les autres pays européens, l'Allemagne, l'Italie... sur la Syrie ?

  • sebast
    sebast     

    La crise créée par les Etats-unis et leurs banques fait plus de morts dans le monde que la guerre en Syrie. Qui va intervenir aux Etats-unis ?

  • sebast
    sebast     

    Est-ce la Qatar qui nous prêtera l'argent pour faire la guerre ?

  • sebast
    sebast     

    Que nos dirigeants se rassurent, la France est déjà présente en Syrie : Des Français combattent auprès des rebelles...

  • morgane14
    morgane14     

    ne risque t-on pas de déclencher une troisième guerre mondiale en intervenant en syrie

  • sebast
    sebast     

    Les dirigeants poussent vers la guerre pour se sortir de la crise mondiale ?

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire