En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le juge Jean-Michel Gentil devant le tribunal de grande instance de Bordeaux.
 

La Cour de cassation a mis en délibéré sa décision sur le dessaisissement des trois juges d'instruction dans le dossier Bettencourt. Lors de l'audience mardi, l'avocat général s'y est dit favorable.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • berard
    berard     

    Si SARKO ,voulait revenir en politique; il sera marron avec un dessaisissement eu égard aux délais supplémentaires;de plus, ;il peut tomber sur un juge aussi perspicace que le juge Gentil;ses baveux l'ont mal conseillé

  • KOLER
    KOLER     

    ce type idiot doit être viré . En tant que contribuable contribuant, j'étouffe de voir ce genre de racaille agir à leur guise?

  • boubou
    boubou     

    des juges qui risqueraient de condamner un politique (de droite) ??? oh non il faut vite les changer !!!! mais quelles magouilles !!!!!! ça serait bien que nous aussi puissions décider de nos juges....

Votre réponse
Postez un commentaire