En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

La crise de succession de Bernard Thibault entre dans une phase aiguë. Le "parlement" de la CGT a désavoué ce jeudi le numéro un du syndicat, en rejetant la candidature de Nadine Prigent qu'il soutenait et pour laquelle il avait obtenu le ralliement de sa direction. Retour sur le parcours de Bernard Thibault à la tête de la CGT depuis 13 ans.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire