En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Bernard squarcini en examen pour espionnage présumé du journal ?le monde?
 

PARIS (Reuters) - Bernard Squarcini, patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, a été mis en examen lundi pour "atteinte au...

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

44 opinions
  • Michel VALCIN
    Michel VALCIN     

    Des hauts fonctionnaires, agents de la direction de la police et du renseignement, mis en examen sans aucune certitude des éléments à charge dont ils sont soupçonnés. La bataille politique se joue en ces hauts lieux où il faut éliminer les gêneurs, les empêcheurs d’entreprises de manipulation. Et ce n’est pas fini. Les coups fumants qui se préparent en coulisses du théâtre politique font froid dans le dos. Et qui puis-est, braquages, cambriolages contrôlés au domicile des cibles et tentatives d’assassinats. Bref, l’actualité des jours suivants sera riche en rebondissements et occupera la galerie pendant que la machinerie économique se dégrade gravement et nous conduira inexorablement vers un tsunami populaire, de coups d’Etat et de guérillas politiques. La question est : Faut-il s’armer dès maintenant ou bien prendre son mal en patience en attendant le couvre-feu de l’Etat d’urgence ? Posez-vous les questions ; En cas de dysfonctionnement des distributeurs, de pénurie d’énergie et de blocages d’accès aux points de ravitaillement alimentaire, suis-je préparé à faire face. La révolution pour 2014 ? Bien sûr ça n’arrivera pas, comme le disait-on après la crise de 1929. Nous avons maintenant le contrôle de la situation, ça n’arrivera plus. Et comme après 14-18, non ça n’arrivera plus. Et après la conférence de Yalta et les accords de Bretton-wood, nos stratèges politiques ont construit l’ONU une armée de fonctionnaire chargés de préserver les nations des désastres de la guerre, la conférence de Postdam, bien avant ça, en 1943 alors que la guerre n’était pas conclue nos stratèges se sont invités à Téhéran pour discuter de l’avenir de l’Europe, puis un an après nos stratèges se retrouvent à San Francisco pour la signature puis l’OTAN, mais comment ne pas analyser les faits précurseurs en germe à la veille de chaque guerre, pas besoin de remonter à l’antiquité gréco-romaine qui avait son lot de graves crises commerciales qui débouchaient en révoltes et en guerres. Sept ans avant 14-18, plus d’un demi-million de citoyens avaient rejoint la révolte des viticulteurs dans le Midi, s’en suivirent des mutineries de soldats, militaires dans le Languedoc, l’Allemagne subissait une profonde crise des matières premières de production d’énergie. Au Portugal, ce fut l’assassinat du roi Carlos qui tentait d’instaurer une dictature administrative, et, il y eut cet incident franco-allemand au Maroc. Et, avant 1939, il y eut dix ans avant la fameuse crise financière, mais je ne parle même pas du fameux tsunami au Japon le 14 septembre 1927 qui a fait 3000 morts. Hitler devient maître du Reich en 34 après la mort d’Hindenburg, la Sarre redevient Allemande et en mars 1935, « c’est la panique bancaire ! Au sujet du règlement de la dette de la première guerre mondiale. Qui va payer quoi ! Les politiques se déchaînent et les gouvernements imposent la rigueur ! L’Allemagne se réarme, les espagnoles se révoltent, les belges aussi, et le Front populaire prend le pouvoir en France. La rigueur fait monter la pression populaire, la peur de la rigueur crée la frustration et la détresse, les citoyens déprimés deviennent incontrôlables et imprévisibles. Le président de la République française, Paul Doumer, prend le risque de s’exposer en publique, il est assassiné le 6 mai 1932 et trois ans plus tard en 1936 c’est la victoire de l’union de la gauche au pouvoir, puis, trois ans plus tard, c’est le chaos, la deuxième guerre mondiale, 1939.. En résumé, « sentinelles, veilleurs, enquêteurs, ne relâchez pas la pression, ni sur les politiques, ni sur les hommes de l’ombres, stratèges et pilotes de l’économie politique qui ½uvrent au fond de leurs bunkers dans les quatre coins du monde et font la pluie et le beau temps sur le moral des populations. Merci à celles et ceux qui ont ½uvré dans l'anonymat afin de faire éclore la vérité, la face cachée de personnes se croyant à l'abri de tout soupçon, au dessus des lois et protégé par leur fonction. Grâce à la pugnacité la justice reprend ses droits. La légitimité du pouvoir appartient au peuple.
    Je n’ai de haine envers quiconque, Mon job est l’observation et l’analyse économique et politique et la direction des actions de résistance contre l’oppression. Merci à celles et ceux qui ont ½uvré dans l'anonymat afin de faire éclore la vérité, la face cachée de personnes se croyant à l'abri de tout soupçon, au dessus des lois et protégées par leur fonction. Grâce à votre pugnacité et votre détermination, la justice reprend ses droits. La légitimité du pouvoir appartient au peuple.

  • cach
    cach     

    Ça. Sent le règlement de compte dans la police !

  • juniluisjpp
    juniluisjpp     

    pour demasquer un fonctionnaire vereux et non un journaliste je leur donne raison!

  • gomhaie
    gomhaie     

    J'imagine De Gaulle
    Les service de renseignements ont pour mission de se renseigner et ils vont continuer n'en déplaise aux ennemis de l'état!

  • vinoulino
    vinoulino     

    il l'a fait par excès de zèle ou sur demande ? ils sont vraiment bêtes pour se faire pincer . Il faut croire qu'à tous les niveaux on n'a pas que des amis. Et puis pour arriver, ils tueraient père et mère...A mon avis il voulait prendre la place de son chef...

  • Simelond
    Simelond     

    Elle est très loin la république irréprochable voulue par le candidat président Sarkozy.......

  • pas d'accord
    pas d'accord     

    il n'y a pas secret d'Etat mais cela devient une affaire d'état dès lors que se produisent ces dérapages avec des personnes de l'appareil d'Etat.Les emplyés qui vivaient avec la vieille dame étaient comme faisant partie de la famille et ils comprenaient bien qu'une bande de parasites la dépouillaient.Le financement des partis politiques a changé.Ma liberté ne m'empêche pas de voir ce qui est évident,je n'ai jamais été de gauche ni d'extrême droite.Le financement des partis politiques a changé l'argent de ceux qui ont donné(c'est leur problème et cela ne me regarde pas) pour le parti de leur coeur comme vous dites est connu, l'autre cas révèle de l'argent dont on ne saura jamais où il est arrivé puisqu'il est clandestin

  • pas d'accord
    pas d'accord     

    Votre raisonnement est simple celui qui commet un crime ou un délit est innocent.Le coupable est celui que le dénonce; je vous ai compris.Qui vous a dit qu'il a été payé.Vous n'avez pas lu les extraits de cours de Droit que j'ai écrit, il y a OBLIGATION de faire connaître sinon il est traduit pour complicité passive.

  • amicona
    amicona     

    non je ne suis pas d'accord avec pas d'accord. Ce qui me choque le plus ce n'est pas que Madame Bettencourt donne son argent à droite et à gauche dans des valises ou par tout autre moyen, après tous les admirables électeurs des primaires socialistes ont bien apporté 5 millions d'euros environ au parti de leur coeur, non ça me choque beaucoup plus qu'un serviteur de l'état revende des informations secrétes à un journaliste. Comme ça m'avait choqué que l'on exploite l'enregistement d'une réunion fait à l'insu des participants par le majordome. Ben non, on n'a pas les memes valeurs

  • pas d'accord
    pas d'accord     

    Avant aussi il y a toujours eu ce genre d'affaires,mais jamais à un tel niveau.Ceux qui sont aux commandes aujourd'hui n'ont aucune retenue ni pudeur,plus aucune morale.Ce sont de véritables prédateurs,ils ont le sentiment d'impunité et se croient inamovibles.Dans leur mégalomanie délirantes il n'ont même pas conscience de jouer avec le feu.C'est pourquoi les réactions sont si virulentes.

Lire la suite des opinions (44)

Votre réponse
Postez un commentaire