En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nicolas Sarkozy a accueilli vendredi le pape Benoît XVI.
 

Benoît XVI a entamé vendredi sa première visite en France en tant que pape. Comment les Français perçoivent le successeur du très populaire Jean-Paul II ? Analyse et débat sur l'image de ce « nouveau » pape.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • dianesch
    dianesch     

    mais non, Pie XII n'a absolument pas soutenu les nazis,il a condamné leur idées mais n'a pu engager une lutte officielle contre eux sous peine de voir la ligne blanche non respectée et donc le Vatican sous domination nazies.Mais officieusement il a demandé aux cardinaux d'organiser la résistance au sein du Vatican et de nombreuses personnes, y compris des juifs, ont été abritées sur le territoire du Vatican, et tout ça parce que Pie XII a réussi à empêcher les nazis de dominer le territoire du Vatican tout en évidemment n'approuvant pas leur idées

  • mogambo
    mogambo     

    Bah oui, comme Pie XII pendant la seconde guerre mondiale qui bénissait les troupes nazies, y compris les SS!
    Serait-ce encore la Morale catholique?
    Je vous signale que Benoit XVI est de plus en plus comparé à Pie XII..mais il parait qu'il n'est pas réac!

  • dianesch
    dianesch     

    Si l'extrême droite est symbole de l'exclusion, l'exclure serait la rejoindre en quelque sorte! et les hommes ont ils le droit de mettre d'autres hommes au banc de la société? j'estime que non et que l'Eglise n'en a pas le droit non plus même si les idées de l'extrême droite sont en beaucoup de points très critiquables.

  • bogey91
    bogey91     

    Y compris de l'extrême droite qui , jusqu'à preuve du contraire, serait plutôt le symbole de l'exclusion!

  • dianesch
    dianesch     

    Excusez moi de ne répondre que maintenant...
    L'Eglise n'est en effet pas toujours infaillible car comme toutes les sociétés elle est composée d'hommes qui peuvent commettre des erreurs d'où l'inquisition. Mais attention l'Eglise et surtout Jean Paul II a condamné et lutté contre le nazisme et le communisme.Le Pape est seulement infaillible quand,en tant que pasteur de tous les fidèles,il proclame, par un acte définitif, un point de doctrine touchant la foi et les mœurs,afin de confirmer les fidèles dans leur foi.c'est un peu compliqué mais ça explique que des erreurs peuvent être commises dans l'Eglise mais que celles-ci ne touchent pas les dogmes de l'Eglise catholique car c'est Dieu qui a institué l'Eglise catholique.
    De plus comme je l'ai déjà dit l'Eglise a beau être sûre de ses dogmes elle n'a pas a imposer sa foi et elle doit respecter les non-catholiques car nous sommes libres de choisir.
    Enfin l'Eglise n'est pas conservatrice même si elle accueille aussi les conservateurs (tout comme les modernes d'ailleurs), mais le pape n'a pas la prétention de revenir sur des commandements donnés par le Christ même si ceux-ci ne sont pas à la mode.(comme l'indissolubilité du mariage institué par le Christ)

  • dianesch
    dianesch     

    Au lieu de lire des extraits dans le Monde qui ne semble pas très objectif sur le sujet, lisez donc le discours intégral... en effet la phrase que vous avez citée s'adresse aux Évêques et leur demande de ne pas bénir une union entre divorcés puisque ils font partie de l'Eglise catholique qui n'approuve pas le remariage,par cette phrase le pape demande juste aux Evêques de lui obéir. Cela parait normal puisque c'est leur pasteur.Mais par contre l'Eglise ne juge pas les divorcés, le pape ne les condamne pas comme il l'a dit "L'Eglise,qui ne peut s'opposer à la volonté du Christ, maintient fermement le principe de l'indissolubilité du mariage, tout en entourant de la plus grande affection ceux et celles qui,pour de multiples raisons, ne parviennent pas à le respecter" ainsi le pape n'a pas à juger Sarko et le respecte entièrement. Contrairement à d'autres religions, le catholicisme ne considère pas ceux qui ne sont pas d'accord avec lui comme des pestiférés.
    Quand à la réintégration des traditionalistes, le discours du pape n'est absolument pas axé sur le retour de la messe en latin, le pape désire seulement que les traditionalistes voulant rester dans l'Église puissent suivre des messes en latin car "Nul n'est de trop dans l'Église",mais les messes ordinaires resteront en français;L'Eglise se veut juste plus accueillante, quel mal à ça?

  • bogey91
    bogey91     

    J'ai lu dans Le Monde les quelques extraits des paroles de Benoît XVI aux évêques de France,je comprends que "dianesch" ne réponde pas à mon précédent message!
    " On ne peut admettre les inititives qui visent à bénir des unions illégitimes"
    et TOC pour Sarko! Pourtant ils s'entendaient comme larrons en foire à l'Elysée!!!
    Quant à la réintégration des traditionnalistes français, Benoit XVI biaise en axant son discours sur le retour de la messe en latin mais en occultant totalement le vrai problème, dénoncé par les évêques: "sur ce sujet, il semble que le Pape ne se rend pas compte du caractère vindicatif des groupes intégristes auxquels les évêques français sont confrontés..."C'est le moins qu'on puisse dire quand on sait que ces traditionnalistes sont en fait une anti-chambre de l'extrême droite.Pour un Monsieur infaillible!
    Merci Mogambo du coup de main!

  • mogambo
    mogambo     

    Tout ça, franchement, on s'en f...!Pas de réponse sur la morale catholique et les fantastiques contradictions de ce Pape dangereux???
    Relisez ses directives aux évêques de France et comparez avec son attitude à l'Elysée; Sarkosy a du beaucoup apprécier!!!

  • dianesch
    dianesch     

    L'église catholique considère avoir reçu des pouvoirs de Dieu puisque Jésus a institué Pierre comme chef de l'Eglise et lui a donné les pleins pouvoirs (cf l'Evangile).Or le pape est le succésseur de saint Pierre et a donc le pouvoir et même le devoir ,non pas de vendre à tous la religion, mais simplement d'annoncer haut et fort ce qu'il pense être la Vérité.Et pour cela il n'utilise pas la force contrairement à d'autres religion.Il n'est donc pas dangereux.

  • alapum
    alapum     

    Pourquoi mélangeons-nous toujours religion et église?
    Les religions, quelqu'elles soient, sont des philosophies respectables et du domaine de la liberté de chacun d'y croire ou pas.
    Par contre, il y aurait beaucoup à dire sur les églises en tout genre, y compris l'église catholique, qui ont toujours voulu interpréter la religion, imposer leurs dogmes aux fidèles, et se comporter en institutions politiques, rarement démocratiques d'ailleurs et toujours dans le sens de leur intérêt.
    Benoit XVI, comme tout chef d'église, est avant tout un "Directeur commercial" qui cherche à vendre ses idées. Il est particulièrement dangereux parce qu'il peut encore avoir de l'influence sur des êtres mentalement fragiles ou pire encore sur des peuples en détresse à qui il est facile de faire miroiter un bonheur à venir; plus tard, beaucoup plus tard!
    Alors, laissons à chacun la liberté de croire ou ne pas croire mais combattons les églises qui s'approprient des pouvoirs que leur Dieu ne leur a nullement donnés, toutes religions confondues.
    Où est la cohérence de ce Pape, qui parle du rejet nécessaire du pouvoir de l'argent et qui honore Lourdes, le plus grand "Dysneyland" de la foi auquel participe sans vergogne le Vatican? Et s'il n'y avait que ça!

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire