En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Sophie Serrano et sa fille "adoptive", Manon, échangée avec sa fille biologique à la naissance.
 

Deux familles privées de leur enfant biologique il y a vingt ans, à la suite d'une erreur dans une clinique de Cannes, vont être fixées ce mardi sur un éventuel dédommagement par une décision de justice.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Maeteh
    Maeteh      

    Je comprends la douleur que ces deux familles ont pu ressentir durant des années, mais demander 12 millions d'euros ?! Qu'est-ce qu'ils vont faire avec ? Cela les rendra-t-il plus heureux ? Cela les aidera-t-il à faire un trait sur le passé. Qui les paiera ? L'auxiliaire de puéricultrice ? Cela m'étonnerait fort que ce soit dans ses moyens...

    C'était une erreur, cela arrive une fois sur peut-être un million et évidemment l'une auxiliaire de puéricultrice est "alcoolique chronique et profondément fragile". Ces qualificatifs me rendent bien suspicieux...

    Comme par hasard, la famille Serrano est issue d'une famille bourgeoise de Cannes et fait appel au très médiatique M.Collard, l'un des "barons" locaux, sans doute très grassement payé par ses clients.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à Maeteh )

    Business is business !

  • Cuzin83
    Cuzin83     

    Moi qui croyait que "la vie est un long fleuve tranquille" était une fiction et rien d'autre qu'une fiction.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à Cuzin83)

    Une fiction peut tout à fait s'inspirer de faits divers.

  • Maxoue
    Maxoue     

    Combien iront dans la poche des avocats ???? se servir de ces "drames" pour se faire du fric ,voilà notre société aujourd'hui

  • valgego
    valgego     

    Manifestement le préjudice irréparable a bien profité à Manon ,qui n'a pas eu envie de retourner à sa famille biologique , et lorsqu'elles en ont eu la possibilité ,aucune des parties n'a souhaité le faire ; qu'il y ait eu à l'annonce un préjudice moral sans doute , mais douze millions d'euros pour une situation qui convient bien à tout le monde ?

    yin yang
    yin yang      (réponse à valgego)

    Bien sur que le préjudice est énorme !!! Est ce qu'il vaut 12 millions je ne sais pas, mais il vaut mieux réclamer beaucoup si l'on veut avoir un peu. Comment voulez vous que ces enfants aient envie de retourner dans leur famille biologique ???? Vous imaginez vous élever un enfant que vous croyez le votre et l'échanger des années après ?????? Ou avoir été élevé par des parents que vous croyez les vôtres et changer de parents ???? Cette situation ils sont bien obligés de s'en contenter et le préjudice malheureusement ne sera jamais réparable...

Votre réponse
Postez un commentaire