En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le laboratoire Marette derrière la pharmacie du même nom, à Courseulles-sur-Mer le 6 janvier 2014.
 

Le laboratoire normand, mis en cause dans le décès de trois bébés à l'hôpital de Chambéry en décembre 2013, doit fermer après plus de six mois d'arrêt d'activité pour les besoins de l'enquête.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Bilivine
    Bilivine     

    Il est exemplaire ce patron !

  • Bilivine
    Bilivine     

    Il est où Montebourg ? MDR

  • elminster
    elminster     

    Et si l'enquête prouve l’innocence du labo, comment cela se passe ? La justice paye l'argent perdu et dédommage pour cessation d'activité forcé ?

Votre réponse
Postez un commentaire