En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jacques Toubon, le défenseur des droits.
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

26 opinions
  • al Azar
    al Azar     

    Nos dirigeants du Culte musulman nous font pratiquer l' apartheid post mortem et ne veulent pas que nous soyons enterrés à côté des impies ! Ils réclament des carrés spéciaux, alors que les cimetières sont des lieux laïques.
    C'est un peu comme si, dans une HLM, des cathos refusaient que des musulmans soient dans la même cage d' escalier qu' eux, mais le conformisme hémiplégique ambiant fait que l' une des situations est tolérable et l' autre non ?
    Laquelle à votre avis ?

    Fatima Etcheberry
    Fatima Etcheberry      (réponse à al Azar)

    Pour vous la décharge municipale devrait suffire.

    al Azar
    al Azar      (réponse à Fatima Etcheberry)

    On reconnaît bien là votre élégance ainsi que votre mépris congénital et du genre humain et de ceux qui ne partagent pas votre totalitarisme intellectuel !

    Lola 13
    Lola 13      (réponse à al Azar)

    Allez soigner vos obsessions, ras le bol de vos cc...

    Fatima Etcheberry
    Fatima Etcheberry      (réponse à al Azar)

    Non, pas le mépris du genre humain sinon je ne ferais pas ce métier, mais le mépris des gens comme vous.

    al Azar
    al Azar      (réponse à Fatima Etcheberry)

    Mépriser un seul humain c'est mépriser tout le genre humain, si j'assassine un sel hmme 'est me si je tuais tousles humains dit le coran !
    Mais vous êtes une ignorante et qu'Allah, le miséricordieux, lui, vous pardonne !

    Fatima Etcheberry
    Fatima Etcheberry      (réponse à al Azar)

    Vous feriez mieux de reprendre la lecture du journal de Mickey. Quoique vu votre esprit malade vous y trouveriez surement des histoires pédophiles.

    al Azar
    al Azar      (réponse à Fatima Etcheberry)

    Non, au goulag. Pour les esprits totalitaires comme le votre, c'est là où doivent finir ceux qui ne partagent pas votre pensée ! Le stalinisme n'est pas mort !

    al Azar
    al Azar      (réponse à Fatima Etcheberry)

    Non, au goulag. Pour les esprits totalitaires comme le votre, c'est là où doivent finir ceux qui ne partagent pas votre pensée ! Le stalinisme n'est pas mort !

  • Grincheux
    Grincheux     

    Nous attendons son rapport .....

  • Et la France alors !
    Et la France alors !     

    Le problème est réglé, ce pauvre bébé a sa sépulture. Et si on passait à autre chose ?

  • chubuchubu
    chubuchubu     

    tiens il est toujours la le toubon il va enfin justifier ses indemnites ,et qui essaye de retrouver le corps d' Herve Gourdel en algerie personne n'en parle plus et les pauvres gamins que des parents ont tue et qui ne savent plus ou ils ont enterrée les corps personne ne bouge.

    Fatima Etcheberry
    Fatima Etcheberry      (réponse à chubuchubu)

    L'Algérie n'est plus une colonie française. Toubon n'a rien à y faire.

    al Azar
    al Azar      (réponse à Fatima Etcheberry)

    pas plus que boutef à Grenoble !

    Facebook-592823310826388
    Facebook-592823310826388      (réponse à Fatima Etcheberry)

    au regard de ce qu'elle nous coûte encore, on a du mal à la croire...

  • couzibi
    couzibi     

    je me demandai à quoi il servait?!

  • MICMAU
    MICMAU     

    Article L2223-3
    Modifié par LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 3
    La sépulture dans un cimetière d'une commune est due :
    1° Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;
    2° Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune ;
    3° Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille ;
    4° Aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

    La seule vraie question est: la famille était elle légalement domiciliée si le décès n'a pas été constaté à Champlan,?

    boris2749
    boris2749      (réponse à MICMAU)

    Et les étrangers mourrant en France, que fait on des dépouilles ?

    Sirob
    Sirob      (réponse à MICMAU)

    bonne question , on prend vraiment trop de gan ...........

  • Google-114291880150851242407
    Google-114291880150851242407     

    Toubon ou Monsieur prise illégale d'intérêt, le défenseur des droits on aura tout vu.

  • gigi3873
    gigi3873     

    Quel emballement? C'est dimanche et pourtant tout le monde s'en mêle! Ne peut t on prendre le temps de réfléchir, d'attendre lundi et de diligenter une enquête administrative ? On dirait que le maire de cette municipalité est condamné d'avance sans qu'il est pu être entendu ? Le monde politique panique! Pourquoi? je crains d'avoir une réponse politiquement incorrect!

  • May lou
    May lou     

    Ah ! Il se reveille maintenant lui à croire qu'il ne marche jamais dans la rue et ne prend jamais le métro pour voir tous ces enfants qu'ils droguent durant leur manche... Pourtant c'était déjà problématique et justifié d'une peine courant 90 alors pas d'hypocrisie!! Pitié!

  • al Azar
    al Azar     

    Ce que dit la loi est clair !
    Article L2223-3
    Modifié par LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 3
    La sépulture dans un cimetière d'une commune est due :
    1° Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;
    2° Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune ;
    3° Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille ;
    4° Aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

    La seule vraie question est: où la famille était elle légalement domiciliée, si le décès n'a pas été constaté à Champlan ,
    il semble qu'elle l'était au siège de la Croix Rouge d'un village voisin !
    POURQUOI CENSUREZ VOUS CE QUE LA LOI DIT ???

Lire la suite des opinions (26)

Votre réponse
Postez un commentaire