En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Bébé mort in utero : "des enquêtes, il y en a plein les tiroirs" selon le Dr Patrick Pelloux

Mis à jour le
Patrick Pelloux, président de l'association ds médecins urgentistes de France
 

Ce week-end, une femme a perdu son bébé avant même d'avoir accouché, en raison d'un manque de place à la maternité de Port-Royal, à Paris. Le médecin urgentiste Patrick Pelloux pointe du doigt les coupes budgétaires imposées à l'hôpital.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • FLAADERCHE07
    FLAADERCHE07     

    tout a fait d accord avec vous

  • Anita29
    Anita29     

    Maintenant j'ai encore plus peur des hôpitaux. J' ai du accouché sans péri mon Raphaël,

  • Anita29
    Anita29     

    merci bcp.

  • mirabelle
    mirabelle     

    Malheureusement tout tourne autour de la rentabilité et de l'argent hélas pour nos jeunes l'avenir sera noir quand viendra le temp de payé pour avoir un bébé rien de bon pour les années avenir

  • FaridX
    FaridX     

    Toutes ma sympathie ! Que vous surmontiez cette épreuve sans trop de difficulté.

  • FaridX
    FaridX     

    Toutes ma sympathie ! Que vous surmontiez cette épreuve sans trop de difficulté.

  • Anita29
    Anita29     

    Tout est fait à la chaîne. Les Hommes travaillant dans les hôpitaux ne sont plus humains.
    Moi je viens de perdre mon premier bébé le 14janvier dernier. A part les stars qui sont bien pris en charges et ceux qui ont la chance que tout se passe bien jusqu'à l'accouchement, le reste du monde n'est plus pris en charge correctement. Arrivé à la maternité où j'étais inscrite car j'avais des contraction avant le terme, on ne voulait pas me prendre. On ne voulait même pas me faire un monitoring et de surcroît on n'a perdu mon dossier.
    La société a du mal à parler de la mort. Nombreux sont les bébés morts in utero dans ce pays où le moyen de faire de l'économie devrait passer déjà par la diminution du train de vie de nos dirigeants et non la fermeture des hôpitaux et maternités.
    Je me demande si je ne vais pas accoucher chez moi au moins là s'il décède, je ne pourrais qu'en prendre à moi même.

  • isabelle26
    isabelle26     

    de plus j'étais une maman à risque ...

  • FaridX
    FaridX     

    (cet hôpital)

  • FaridX
    FaridX     

    Ce qui est inadmissible, c'est que cette hôpital et que ce service maternité a été conçu en priorité pour les grosses à risque ! Des futurs maman dont il n'y a aucun souci sont admis....... alors qu'il a des maternités tout autour......... Question : pourquoi ne prennent-ils pas les futurs maman à risques ? Cela leur donne trop de travail ? Quel médecin ou apprenti-medecin l'a fait sortir et pourquoi ? Pourquoi ne pas avoir transféré une autre maman qui venait d'accoucher et de la transférer dans une maternité ? Et surtout pourquoi l'hôpital (spécialisé) dans les grosses à risque ou bébé prématuré, accepte-il des maman sans problème et qu’un accouchant à risque on renvoi la mère chez elle ? pourquoi ne resserve-t-il pas un lit pour une urgence, c'est élémentaire..........?

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire