En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Bébé mort in utero : couacs en série à l'AP-HP

Les hôpitaux publics sont en surchauffe.
Les hôpitaux publics sont en surchauffe. - © DR

La ministre de la santé, Marisol Touraine, a demandé une enquête administrative et médicale pour comprendre le drame de la maternité de Cochin-Port Royal à Paris, vendredi. Un drame qui est loin d'être le premier à l'AP-HP.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
6 opinions
  • isabelle26,

    aujourd'hui il a 5 mois 1/2. et c'est un beau bébé. Le papa et moi même avions eu très peur , ca c'est passé tellement vite au moment de la césarienne qu'on n'a pas su ce qu'il nous arrivait. Le bloc était prêt pour une autre maman. Et j'ai juste entendu le gynécologue en colère et dire : je m'en fiche moi j'ai une maman et un bébé entre la vie et la mort.Je n'ai pas vu mon bébé de suite. De plus au moment de me remonter après la salle de réveil ( j'ai toujours été consciente) il n'y avait plus de chambre. On m'a mise dans une sorte de chambre sans fenêtre et sans ventilation c'était fin Aout au moment de la canicule. au bout de 24h j'ai fait un malaise par manque d'air bien que je laissais la porte ouverte. Une aide soignante a ajouté , sortons là de suite avant qu'un médecin la voit ici...J'ai eu une chambre particulière pour mon bébé et moi toute seule. et j'étais une maman à risque ...

  • HeyBaal,

    Y a des gens qui meurent à l'hopital, c'est inacceptable ... (sarcasmes)

  • FLAADERCHE07,

    BONJOUR ISABELLE26 comme vous dite si bien les URGENCES de montelimar sont une vrais catastrophe c est l usine ils ont refuser une radio des poumons suite a une très grosse grippe ne pouvant plus respirée et que le 15 nous a dit d y aller de-suite mais que faire nous somme impuissants surtout qu elle avait des antécédents a ce niveau

  • selma,

    il y des problèmes plus urgent à régler comme ceux des hopitaux et de la santé au lieu de se préoccuper d'abord du mariage homo par exemple.

  • isabelle26,

    enceinte de 38 semaines , j'ai été renvoyée chez moi. Le sage femme (homme^^) m'a donné un traitement pour arrêter les contractions me disant que ce n'était pas le moment. Au monitoring ce jour là mon bébé a fait une première défaillance cardiaque. par acquis de conscience , il me fait revenir le lendemain et me dit que c'est très courant chez les bébé de 38 semaines. Deux jours après , me sentant mal, je retourne aux urgences ( montélimar). Pas de contractions mais mon bébé fait des défaillances. Au bout de la 3ième ( le lendemain ) un gynécologue prend la décision de faire une césarienne hors protocol. j'ai eu de la chance.

  • FLAADERCHE07,

    nous en sommes conscient de tous ces problèmes ce n est pas une raison pour refuser une MAMAN prête a accouchée de la renvoyer chez elle je persiste a dire qu'il ya non assistance a personne en danger et pour la MAMAN ET LE BEBE que L APHP prenne ses RESPONSABILITEES ainsi que le service médicale des sanctions très lourdes

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •