En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La reconstitution de l'assaut du Bataclan
 

Le chef négociateur de la BRI a raconté à l'Obs les cinq appels échangés avec Omar Ismaïl Mostefai et Samy Amimour retranchés dans un couloir du Bataclan, vendredi 13 novembre entre 21h40 et 00h18. Il décrit ses interlocuteurs comme "très énervés, très speed et confus" mais aussi la tension de l'intervention menée par ses collègues.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Jojobo
    Jojobo     

    bonil vont le resservir combien de fois ! il n'y a donc rien dans l'actualité du moment !

  • Jojobo
    Jojobo     

    bonil vont le resservir combien de fois ! il n'y a donc rien dans l'actualité du moment !

  • Jojobo
    Jojobo     

    bonil vont le resservir combien de fois ! il n'y a donc rien dans l'actualité du moment !

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Curieux de détourner mes propos. J’affirme simplement que des solutions plus efficaces, plus sûres et moins coûteuses existent en 2015 … et vous vous entêtez avec des méthodes de cowboys qui font prendre des risques inutiles aux gendarmes. On devine l’avis des familles de gendarmes …

  • francinette
    francinette     

    Comment était intitulé l'un des articles mis en ligne sur le site BFMTV il y a quelques jours ? Ah oui, c'est ça : "Le Captagon, drogue du jihad". C'est peut-être ce qui explique que le négociateur de la BRI a eu l'impression que les terroristes revenaient à la réalité au bout d'un certain temps !

  • isabelle45
    isabelle45     

    On aura tout lu ! Les solutions moins coûteuses existent, mais comme en France, on respecte la vie, on essaie de faire au mieux pour la préserver. Sinon, effectivement, on fait comme les terroristes, ce sera vite réglé. Mais nous, on n'a pas envie de tuer des innocents.

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Il serait préférable d'imaginer des interventions plus efficaces, plus sûres et moins coûteuses sans une escalade de violence spectaculaire à l'américaine. Ces solutions existent.

    Chris3356
    Chris3356      (réponse à Manguifirek)

    Entièrement d'accord avec la reponse qui vous est faite. Vous parlez de violence a l'américaine mais sauf le m16 arme de guerre, gilet pare balle nous sommes bien en France et a Toulon. L'intervention douane avec renfort de police s'est faite cueillir par un mec qui n'a rien a perdre. Ce n'est pas une série américaine mais la réalité du terrain des forces de l'ordre. Pour rappel en 2012 a Colobriere deux femmes gendarme ont été abattues froidement alors qu'elles intervenaient sur un banal differend familial. Elles portaient tiutes deux un gilet pare balle comme il est prévu lors d'une intervention par les forces de l'ordre de quelque nature qu'elle soit. A plus forte en ce moment où personne ne sait sur qui on pourrait tomber.
    A méditer avant d'écrire n'importe quoi.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à Manguifirek)

    Vous êtes un grand malade, d'une vous ne savez absolument pas de quoi vous parlez, ensuite que vient faire ce commentaire dans ce contexte, vous avez l'air de sous-entendre que des gens seraient morts à cause d'une intervention trop cavalière et irréfléchie des forces de l'ordre.
    Ensuite que vient faire la notion de cout dans cette histoire ?

Votre réponse
Postez un commentaire