En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des hommages aux disparus lors de l'avalanche des Deux-Alpes
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Anal JESIC
    Anal JESIC     

    Même si son état psychiatrique n'est pas la cause de l'accident, ça va forcément peser dans le jugement

  • CATHO91
    CATHO91     

    Dans les zones balisées avec des têtes de mort pour risque majeur le "kif" est de la folie. Celles et ceux qui prenoncent ce mot à la télé devraient être poursuivis. L'encadrant d'un groupe qui se verrait confronté à des personnes récalcitrantes devrait au plus vite dégager sa responsabilité par tout moyen. Téléphoner à un PC de sécurité pour signaler tout manquement à ses directives. Bien sûr, en premier lieu, il doit respecter le balisage en place.

  • Crusader30
    Crusader30     

    Il est certain que la justice fait son travail, mais cet homme doit être complètement anéanti, et s'il était sous antidépresseurs je crains que cet homme ne mette fin à ses jours, car pour vivre avec deux morts su la conscience plus les blessés cela doit être terrible......

Votre réponse
Postez un commentaire