En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le 10 juillet 2007, la Mégane 3, de Renault, faisait la couverture d'AutoPlus.
 

A la suite d'une plainte de Renault, le journal AutoPlus a été perquisitionné et l’un de ses journalistes placé en garde à vue. Comment fonctionne le trafic des photos volées des modèles de voiture à venir ?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • pguy78
    pguy78     

    Amusante cette nouvelle qui défraie la chronique annonçant la mise en examen d'un journaliste d'Auto Plus :

    Carlos se serait il faché tout rouge ?

    Cette histoire rocambolesque n'est pas sans rappeler celle vécue entre Citroën et la rédaction de l'Auto Journal en 1955 lors de la présentation de la DS.

    Plus qu'une grosse colère du patron de Renault, j'y vois plutôt un gigantesque coup marketing de la part du constructeur au losange pour faire parler de lui.

    En effet depuis bientôt 15 ans, tout les constructeurs automobiles nous abreuvent de concepts cars annonciateurs de tel ou tel modèle : La fluence n'était elle pas une préfiguration du coupé laguna ?

    Alors au delà des désagréments causés au journaliste automobile d'autoplus cette formidable nouvelle permettra surtout à Renault d'attiser la curiosité et d'inciter les passionnés à rechercher ces photos volées sur la toile.

  • Renaudiste
    Renaudiste     

    Renault a raison de porter plainte il est souvent attaqué par des gens sans foi ni loi ,chez certains je ne comprend pas cette hargne contre le plus grand constructeur Français ,je les considère comme des traites

  • dimitri16100
    dimitri16100     

    je trouve quand même etrange que l'on mette 1 an apres la plainte pour perquisitioner. le journalisme, par cette affaire, est gravement en danger. la justice devrait plutot orienter ses recherches du cote de renault.
    j'ai quand meme du mal a croire que ces photos soient sortis d'un centre ultra securisé sans "l'accord" d'un des responsable de renault.

  • wembsjb
    wembsjb     

    c'est 1 honte que ce journaliste soit en tole mm si ce sont des photos volées,on devrait s'unir pour faire des repressailles contre renault.En ce qui me concerne,je devrais acheter une voiture renault cette été,mais je revise ma position depuis cette histoire

  • belgarion
    belgarion     

    La question est ont-ils divulgué oui ou non des caractéristiques techniques renseignant utilement les concurants de Renault sur le travail de ces derniers.

    Surtout que d'après le deuxième article elle est pas prète de sortir.

    Je ne suis pas expert évidement, mais il me semble que le secteur de l'automobile n'est pas le seul secteur d'activité concerné par les secrets industrielles, et même si parfois c'est un peu abusif, ce n'est pas aux journalistes de décider quand un projet peut être divulgué.

Votre réponse
Postez un commentaire