En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un gendarme patrouille devant la cathédrale Notre Dame de Paris, le 19 novembre 2015.
 

Gardes interminables, horaires décalés, missions tendues: les gendarmes, policiers et militaires chargés de sécuriser le territoire national sont fatigués.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Chris3356
    Chris3356     

    Je ne comprends pas ce manque de respect pour des forces de l'ordre en sous effectifs chroniques depuis des années. Le metier est difficile naturellement et encore plus maintenant. Dans la police les syndicats ne font que leur travail d'alerter les pouvoirs publics des difficultés rencontrées. La certitude est que les récupérations ne peuvent être prises normalement. D'autre part une precision sur l'autre force de sécurité intérieure qui est la gendarmerie. Cette dernière a un statut militaire et de fait n'a pas de syndicat. La aussi les heures ne sont pas comptées. Je rappelle aussi que les gendarmes font eux aussi des Opex comme certains aiment a rappeller que les militaires en font. De retour d'opérations même sanction pour le vendarme qui repart au boulot du quotidien après avoir été absent loin de sa famille durant plusieurs mois (6 en général). Donc le courage et la dignité des forces de l'ordre n'est certainement pas à remettre en cause. Leur dévouement pour le sécurité de tous n'a pas de limite. Respect à eux.

  • beaudolo
    beaudolo     

    "les forces de l'ordre témoignent de leur épuisement professionnel", ils seront écoutés car syndiqués. mais que dire des militaires qui rentrant d'OPEX vont monter "Sentinelle", une mission qui n'est pas la leur, au lieu de rentrer chez eux auprès de leurs familles?

  • Julien 02
    Julien 02      

    Certes je comprend leurs états d'esprits et je ne veux pas paraitre dans coeur mais... lorsque j'étais en opex ( 12 fois en 15 ans ) on faisait du 24/24 7/7, et cela pendant 6 mois voir plus... et dans ce plaindre, fallais mieux pas de toute façon... repas quand tu as le temps et dormir idem... et en étant payer des mois et des mois apres. On était volontaires mais bon ils le sont aussi donc... un peu de courage et de dignité.

  • Pseudome
    Pseudome     

    Un fonctionnement et des horaires plus "normaux" sont nécessaires bien sûr, et des récupérations .... car il faut tout de même des forces en bonne santé ... Les citoyens peuvent intervenir eux-mêmes autour d'eux s'il y a des problèmes ...C'est la défense nationale naturelle !

  • Crusader30
    Crusader30     

    Je vous comprends, cela doit être très épuisant plus le stress que cela génère....

Votre réponse
Postez un commentaire