En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La place de la République, juste après le coucher du soleil, s'est illuminée, ce dimanche soir à Paris.
 

Dernier acte symbolique d'une longue semaine de commémorations, l’arbre du souvenir planté sur la place de la République à Paris a été illuminé, ce dimanche soir.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • mod..arok
    mod..arok     

    la vache!!! presque tous les commentaires ont disparu!!!

  • mod..arok
    mod..arok     

    la vache pratiquement tous els comment

  • iamagic
    iamagic     

    Ben dis donc ils auraient pu choisir un arbre plus beau, d'autant qu'Hidalgo fait couper combien d'arbres dans le bois de Vincennes???? Enfin St Louis ne viendra pas y rendre justice...

    pierrot14520
    pierrot14520      (réponse à iamagic)

    St Louis .... voire Ste Christiane !!!!

  • 
         

    Tel que c'est parti avec François et Anne ... les pépiniéristes et jardineries de toute l'IDF ... ne vont pas manquer de taf ... Bref indirectement et involontairement ... Anne et François créent de l'emploi et ça c'est bien pour notre économie ... ; -)

    pierrot14520
    pierrot14520      (réponse à )

    En pensant aussi au sketch des "employés municipaux" !!!!

  • pierrot14520
    pierrot14520     

    La Fontaine ....

    Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici
    Contre leurs coups épouvantables
    Résisté sans courber le dos ;
    Mais attendons la fin. Comme il disait ces mots,
    Du bout de l'horizon accourt avec furie
    Le plus terrible des enfants
    Que le Nord eût porté jusque-là dans ses flancs.
    L'Arbre tient bon ; le Roseau plie.
    Le vent redouble ses efforts,
    Et fait si bien qu'il déracine
    Celui de qui la tête au ciel était voisine,
    Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts.

Votre réponse
Postez un commentaire