En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une affichette improvisée, marquée d'un "Je suis juif, Charlie et français" et placardée lendemain de la prise d'otages, sur une barrière de sécurité devant l'épicerie casher de la porte de Vincennes, à Paris.
 

La République a mis en place un dispositif sécuritaire exceptionnel après les attentats de la semaine dernière: 10.000 militaires sont déployés dans tout le pays, mais aussi 4.700 policiers et gendarmes devant les écoles et les lieux de culte juifs. Mais les juifs de France ne goûtent pas ces mesures qui exacerbent un sentiment d'insécurité.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire