En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les menaces de la FNAR sont prises au sérieux par les autorités
 

Un étrange groupe, aux revendications incohérentes, s’attaque à l’explosif aux radars automatiques au bord des routes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • dogue63
    dogue63     

    Lorsqu'un gendarme incapable d'élever son fils dans les règles de correction à observer vis à vis d'autrui, vient en uniforme régler ses comptes de co-éducateur en échec, avec les enseignants; quand on place des motards bien au chaud dans un véhicule de chasse ... aux ceintures ou téléphones ...
    pendant que les gens du voyage font ce qu'ils veulent ...
    on marche cul par dessus tête ..
    alors bien qu'on ne puisse souhaiter que le pays se transforme en champs de mines ou terrains d'explosions sauvages,une indifférence presque souriante se généralise.
    le contexte s'y prête puisque le système est automatique et léonin.

  • La somme
    La somme     

    Il ne faut pas être surpris que certains se regroupent pour faire la guerre aux radars qui sont en réalité une manne financière pour nos gouvernants dispendieux. Le discours, patiemment rodé, fait croire qu'ils sont la raison de la baisse du nombre des morts. On oublie de dire que le nombre d'accidents augmente régulièrement. On oublie que le voitures sont de plus en plus sures. Si on abaissait la vitesse à 64 Km/h (vitesse à laquelle on opère les crash tests) sur les routes, il n'y aurait pratiquement plus de morts. Pourquoi ne regarde pas ce que font nos voisins Allemands dont les résultats sont meilleurs que les nôtres? Alors, que certains se révoltent et se mobilisent ne devrait pas nous surprendre.

Votre réponse
Postez un commentaire