En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les forces de l'ordre patrouillent dans le quartier où habite le suspect principal de l'attentat en Isère, vendredi.
 

Sébastien-Yunes, l'homme à qui Yassin Salhi a envoyé son macabre selfie par le biais d'une messagerie instantanée, vendredi dernier,  compte parmi les quelque 500 personnes Français se trouvant dans les zones de jihad, en Irak et en Syrie. Parti en novembre 2014, ce Franc-Comtois de 30 ans, qui combattrait dans les rangs de l'organisation Etat islamique, connaissait Yassin Salhi depuis 2006.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire