En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
A picture taken on July 16, 2015 shows Cape Bear's semaphore in Port-Vendres. Three young men, including a former naval signalman, were being held Thursday by France's intelligence services, accused of plotting to kidnap and decapitate a member of the armed forces at a military base. AFP PHOTO / RAYMOND ROIG
 

Après plusieurs jours de garde à vue, trois jeunes hommes suspectés de planifier un attentat doivent prochainement être mis en examen. Pendant leur garde à vue, ils ont revendiqué leur engagement jihadiste, se réclamant du groupe État islamique. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • doctorpat
    doctorpat     

    il faut arrêter de recruter des chances pour la France dans l'armée voyons !! les verres sont dans la pomme maintenant !! le temps des Arki est révolu .. l'ennemi n'est plus le même ! on le vois bien ...

  • Mirabel
    Mirabel     

    S'ils sont reconnus coupables ils termineront en service de psychiatrie......Cheminement idéal pour éviter la justice.....
    Bizarrement plus de nouvelles de celui qui a décapité son patron ; et bien il est actuellement dans l'Est de la France dans un service de........psychiatrie !!!!! D'où le silence des médias.....

  • 109600
    109600     

    Une histoire bidonnée de bout en bout.
    Existe t-il encore des journalistes indépendants dans ce pays?

  • sortilege
    sortilege     

    3 ? ha oui le 4ième vu son âge projetait lui un acte d'incivilité !!!!!!

  •  JOHANN
    JOHANN     

    Il ne sert à rien de se vanter politiquement des arrestations si la justice ne suis pas.

Votre réponse
Postez un commentaire