En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Michel Catalano, sur le site de son imprimerie de Dammartin-en-Goële, en janvier 2016.
 

Dix-huit mois après avoir été pris en otage par les frères Kouachi, le 9 janvier 2015, Michel Catalano va rouvrir son imprimerie de Dammartin-en-Goële, détruite par l'assaut des forces spéciales. Pour lui, c'est une étape cruciale dans sa reconstruction psychologique. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire