En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des membres du GIGN devant le commissariat de Charleville-Mézières.
 

Alors que la traque s’intensifie pour retrouver les deux frères suspectés d’avoir perpétré  l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, Manuel Valls a annoncé jeudi sur RTL qu’il y avait eu, dans la nuit de mercredi à jeudi, "plusieurs interpellations" et "des gardes à vue".  Le point sur lenquête.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire