En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Attaques de Paris: le scénario catastrophe des services antiterroristes s'est confirmé

Des passants fuient après des explosions et tirs, dans le quartier de République à Paris le 13 novembre 2015
 

Depuis plusieurs semaines, des responsables des services antiterroristes expliquaient se préparer à l'éventualité d'une attaque terroriste impossible à déjouer. Vendredi soir, ce scénario cauchemar s'est confirmé. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • DADOURUN
    DADOURUN     

    Il faut commencer par accepter de SUSPENDRE les lois de protection des personnes, genre présomption d' innocence, et autre déblatérations des "européens" bien pensants à notre place.
    Effectivement un jihadiste français parti en Syrie de doit plus être autorisé à rentrer en France.

  • R.I.P
    R.I.P     

    Stop censure

    D'autres l'avait dit bien avant eux mais ca vous écorcherai la bouche de les nommer même de l’écrire

  • beaudolo
    beaudolo     

    "Depuis plusieurs semaines, des responsables des services antiterroristes expliquaient se préparer à l'éventualité d'une attaque terroriste impossible à déjouer" c'est sans doute le syndicat de ces messieurs qui s'exprime ainsi pour obtenir de nouvelles primes? et bien s'il ne peuvent rien faire, ils ne servent à rien, ils faut les remplacer!!!!

  • Sienner
    Sienner     

    On nous explique que le problème c'est qu'il y a trop de jihadistes qui rentrent de Syrie et qu'on n'a pas assez d'effectifs pour les surveiller tous, mais qu'on pense que la menace vient de ces jihadistes qui passeraient à l'action. Et pourtant, on les laisse rentrer et on les laisse en liberté quand ils rentrent ! Ces jihadistes sont des combattants terroristes, partis se battre pour daesh et donc CONTRE LA FRANCE puisque notre cher gouvernement fait des frappes contre l'état islamique. Il devrait donc être parfaitement légal de leur interdire de rentrer ou les arrêter aussitôt. Idem pour ceux qui veulent partir rejoindre daesh et qu'on force à rester. Ils reçoivent alors des consignes pour lutter sur place. La solution est simple: laisser partir tous ceux qui veulent se battre pour daesh. N'en laisser revenir aucun. Ça va déjà réduire les rangs des suspects à surveiller.

Votre réponse
Postez un commentaire