En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dessin d'audience représentant Noëlla Hégo, mardi, au premier jour de son procès
 

L'ADN accable Stéphane Moitoiret, marginal de 44 ans dont le sang a été retrouvé mêlé à celui de Valentin mais sa conscience des faits est au cœur du procès.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • valgego
    valgego     

    Seul compte l'acte et la conséquence de l'acte ,......... les causes et les motivations , la famille de la famille n'en a pas grand chose à faire , et il est bien regrettable qu'elles soient les seules préoccupations des médias et finissent par être prises en considération , Je ne souhaite à aucun des phraseurs , d'être un jour confronté au problème .

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    A quand un nouveau référendum sur la peine de mort. Ces personnes ignobles seront sortie dans une vingtaine d'année. Mais le ce pauvre petit Garçon arraché à la vie à dix ans ne reverra plus jamais le jour. De même qui vous dit que ces personnes ne recommencerons pas une nouvelle fois dehors ?

Votre réponse
Postez un commentaire