En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Me Nathalie Gallant assure que le cousin d'Abdeslam, Abid Aberkan, n'a rien à voir avec des filières jihadistes.
 

Selon l'avocate de la famille Abdeslam, cette dernière attend des réponses de la part de Salah. Me Nathalie Gallant représente également Abid Aberkan, le cousin du terroriste, qui l'a logé dans sa dernière planque.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • mousquetaire
    mousquetaire     

    Soulagement pour sa famille , super
    Et sa famille modèle , elle pense aux victimes, aux blessés, et aux familles des victimes qui n'aurons plus jamais la même vie qu'avant
    Honte a eux

  • 109600
    109600     

    Mohamed, un des frères Abdlslam n’est pas mal aussi dans son genre. C’est celui qui fréquente les plateaux télé en certifiant que sa famille est honnête et que lui-même travaille et n’a jamais eu de problème.
    Et pourtant il faisait partie du « gang des ambulanciers charognards »
    Midi Libre 30/11/2015
    Le jeune homme présente bien, s'exprime calmement et posément et donne vraiment des gages de probité et de sincérité. Pourtant, comme ses frères, l'homme a un passé trouble. Outre des dossiers liés à des stupéfiants et à des vols, nous apprenons aujourd'hui que Mohamed ne s'est pas rendu coupable de vols anodins. En effet, son nom apparaît dans un dossier particulièrement odieux et sordide en 2005 : celui du gang des ambulanciers charognards…
    Sept ambulanciers sont rapidement arrêtés et placés sous les verrous par un juge d'instruction bruxellois. Ils ont avoué avoir dépouillé entre 20 et 30 cadavres. Tout y est passé. Effets personnels, bijoux, argent, objets en tous genres. Tout ce qui leur tombait sous la main était bon.
    Mohamed Abdeslam faisait partie des inculpés et était en aveu. Il avait 18 ans. C'était son premier boulot. Lors des audiences devant le tribunal correctionnel de Bruxelles en 2010, il avait expliqué au juge : "Je suis un voleur, une crapule, un vautour." Il avait cependant tenté de diluer sa responsabilité en indiquant que le système avait été mis en place bien avant son arrivée et que d'autres avaient bien plus profité que lui. »

Votre réponse
Postez un commentaire