En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

ArcelorMittal : le retrait du dossier ne signifie pas l'abandon d'Ulcos

Mis à jour le
ArcelorMittal retire la candidature de Florange pour Ulcos
 

Le groupe ArcelorMittal a retiré le projet européen Ulcos au site de Florange. Le groupe assure que le projet n'est pas abandonné et que le retrait est seulement dû à des « difficultés techniques ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

72 opinions
  • nath123
    nath123     

    bien d'accord avec vous http://biospheres.e-monsite.com/blog/

  • CHTI333
    CHTI333     

    Ayrault a décidé tout seul , comme un Grand !... Que connait il, Mr Ayrault,de la technique des Hauts Fourneaux, pour avoir accepté, comme un grand naif,les déclaration de Mittal ,a propos de la création ,sur la structure existante d'un centre d'expérimentation . Mittal a beau jeu , de dire maintenant que le site ne s'y prete pas !...

  • rabindranaduval
    rabindranaduval     

    une recherche rapide sur "gogolheu" va t'affliger gravement :
    certains patrons indiens se plaignent déjà du coût exorbitant de la protection sociale des salariés pourtant très très peu nombreux à en profiter!

  • Beatitude
    Beatitude     

    Le plus surprenant c'est qu'il s'est fait rouler dans la farine par un Ayrault qui n'est pourtant pas une flèche: le premier ministre a passé un accord avec Mittal pour que l'industriel indien maintienne l'usine de Basse-Indre et ses emplois qui est située dans la circonscription d'Ayrault en échange de la non-nationalisation de Florange ! Montebourg est la caution gauchiste du gouvernement avec ses méthodes du passé : nationalisation ou fermeture des frontières et dire que les Français soutiennent ses solutions du passé. Il aurait du démissionner samedi et Ayrault avait peur qu'il l'annonce au JT, mais Hollande a choisi de le ménager. Jusqu'à quand ? Si la droite n'était pas si bête....

  • manitou36
    manitou36     

    Il n'y a pas que MITTAL qui ne tient compte que de ses intérêts, sans tenir compte de la misère des gens! De nombreuses entreprises francaises (Informatique par ex) sous traitent en Inde et ailleurs! Nous achetons des voitures, des ordinateurs, des télés, des vêtements etc., fabriqués dans des pays ou les gens vivent 10 fois moins bien que nous! Si nous attendons que ces pays nous rattapent en niveau de vie pour redevenir compétitifs, BON COURAGE! Quand on arrive pas à vendre sa voiture d'occasion, on baisse son prix! Il est temps de baisser le prix de notre travail car on n'arrive plus à le vendre !

  • rabindranaduval
    rabindranaduval     

    pas facile de causer sur le Baron MITTAL...
    donc je voulais dire que l'INDE n'a pas de lois sociales dignes de ce nom, qu'ils commencent par s'occuper de leurs propres misères avant d'aller faire la ruine et le chagrin chez les autres...

  • rabindranaduval
    rabindranaduval     

    C'est bien pour ces raisons que ce bon Monsieur De MITTAL est devenu très riche en ne s'occupant certainement pas de tous les laissés pour compte de son beau pays!
    Mais plus très facile de trouver des pays à plumer avec une fiscalité avantageuse: l'éternelle histoire du pot de crème, du beurre et de la crémière...

  • fifi51
    fifi51     

    Les coûts additionnés: Charges patronales, impôts et taxes nouvelles, DONT les taxes écologiques (taxes sur le CO2 produit par les industries), le peu d'heures effectives à l'année par salarié (congés payés+35 heures+jours fériés en nombre), les prélèvements sociaux (retraite à 60/62 ans, etc.), autant de facteurs qui incitent MITTAL et les autres à aller voir et investir ailleurs! Le crédit d'impots pour 2014 de 6 % des salaires est à la fois trop tardif, trop modeste, trop complexe et trop peu garanti dans le temps par un gouvernement qui change trop souvent d'avis pour être crédible et déterminant !

  • legaulois
    legaulois     

    Veulent s'en prendre à des professionnels tel MITAL (qu'il soit sympa ou non peu importe en la circonstance) il faut s'attendre à se faire rouler dans la farine...
    Quand arrêterons nous de croire, en notre pays, que les meilleurs professionnels en toute activité en ont strictement rien à faire des rémunérations honnêtes percues par nos politiques ????
    et qu'ils bossent dans le privé, en France ou sous d'autres cieux plus accueillants au niveau de la fiscalité !!!!!
    N'oublions pas non plus, que les grand-chefs de nos syndicats bienveillants avaient appelé à voter pour François Hollande..
    Cause à effet pour enfler les travailleurs ???

  • rabindranaduval
    rabindranaduval     

    Bon je résume la luminosité radieuse du commerce avec l'Inde...
    1/le porte avion, y'avait de l'amiante à l'insu de leur plein grés.
    2/ nos avions ne plaisent pas.
    3/ ils nous refilent leur plus méchant sidérurgiste.

    bref,on devrait s'en tenir à la Chine, ils sont finalement plus sympas, boivent du vin et sont déjà largement intégré chez nous : on peux pas plaire à tout le monde !
    question subsidiaire : un grand patron européen se comporte de cette manière en Inde, à votre avis il lui faut combien de secondes pour reprendre l'avion ???

Lire la suite des opinions (72)

Votre réponse
Postez un commentaire