En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean Peyrelevade, ancien président du Crédit lyonnais, mercredi soir sur BFMTV.
 

L'ancien président du Crédit lyonnais, invité mercredi soir de BFMTV, a indiqué sa "conviction" que l'arbitrage opposant la banque à Bernard Tapie avait "été organisé de manière à donner satisfaction" à l'homme d'affaires.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • Maxp77
    Maxp77     

    Ce mec est à vomir, tout ce qu'il dit est un tissu de mensonge, son seul but est de détruire Tapie. N'oublions pas que Peyrelevade a participé à la gabegie du Crédit Lyonnais qui nous a quand même coûté par loin de 20 milliards d'euros. Il est donc comique de le voir aujourd'hui se préoccuper des intérêts des contribuables vu son historique...

  • sarah040000
    sarah040000     

    on a payé des milliards pour ce"tte banque mantionalisée par mAUROY et les copains de Mitterand ce

  • sarah040000
    sarah040000     

    et oui!!!!!!!!!!!!!!! dehors hollande et sa bande peyrelevade ;;menteurs magouilleurs ;;;;;;;;;;;; hollande fera tout contre ns pour l'atteindre d'une manière ou d'une autre une vraie chasse à l'homme ..une honte ce gouvernement !!!!honte pour la France et ce personnage !!!!!

  • sarah040000
    sarah040000     

    oui oui d'accord avec vous Hollande va tout faire pour atteindre de près ou de loin NS il en a une peur !!!!!il est à vomir !!!!!

  • sarah040000
    sarah040000     

    oh oui bien d'accord !!!!!!!

  • sarah040000
    sarah040000     

    vous avez raison ce PZS tous pourris et menteurs, se permettent de faire ressortir ce dossier mais pour ils en sont persuadés ..;que NS est derrière cette affaire et Hollande a peur de voir revenir SARKOZY c'est une vraie obsesssion, pour ce personnage flou, alors tout ce qui peut toucher de près ou de loin NS il s'en occupe à sa façon comme Mitterand ce PS est à vomir et ils se permettent de juger de donner des leçons ..pauvre France ..ils sont minables incapables rien d'autre à faire !!!!!!Peyrelevade qui est ce !!! vous ne le connaissez pas ce menteur fidèle de Hollande de Mitterand !!!! quel personnage aussi ......magouille et compagnie ce PS à vomir... affaire politique crédit lyonnais comment a t on pu accepter que cette bANQUE REFASSE SURFACE APRES TANT DE MAGOUILLES et les hauts fonctionnaires qui travaillent à s'en mettre aussi plein les poches ...ouvrez les yeux !!oui je suis d'accord avec vous marre de cette bande !!!!

  • Annie Imbert
    Annie Imbert     

    je confirme ce que dit lamadeleine si on en est là c'est à cause du gouvernement de l'époque de Miterrant (lire Miterrant et les 40 voleurs) et ce Mr Perlevade ami et soutien de Hollande pendant la campagne en porte une grosse responsabilité ainsi que Sapin et d'autres PS tous pourris

  • lamadeleine
    lamadeleine     

    le crédit lyonnais a été nationalisée par MR MAUROY donc public le litige de 15milliards a été payé par nos impôts , cette même gauche qui laisse croire que l'arbitrage était une erreur, demandez la facture de la cohorte d'avocats qui ont essayés de régler cette affaire pendant les 2 mandats de MITTERRAND, et TAPIE même si je ne porte pas dans mon cœur a bien été roulé par cette banque nationalisée .

  • erwan75
    erwan75     

    "Le Crédit lyonnais fait appel de la décision puis temporise pour retarder le jugement en appel : Bernard Tapie n’en a pas terminé avec les jugements liés à sa mise en faillite, qui ressortissent au droit pénal. Or, le conflit portant sur Adidas ressort du droit civil. En jouant sur une spécificité du droit français qui dispose que le « pénal tient le civil en l’état » (en d’autres termes que tant que Bernard Tapie n’aura pas terminé d’être jugé sur sa faillite, l’affaire Adidas ne pourra pas être jugée), les avocats du Crédit lyonnais parviennent à retarder le jugement en appel pendant neuf ans."

  • erwan75
    erwan75     

    "En novembre 1996, Bernard Tapie obtient, par le liquidateur de son groupe, une première victoire : la justice relève des premières irrégularités dans la vente d’Adidas et condamne le Crédit lyonnais à 600 millions de francs (90 millions d’euros) de provision."

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire