En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Arbitrage : les gardes à vue de Tapie, Lantourne et Bruneau prolongées

Mis à jour le
La garde à vue de bernard tapie de nouveau prolongée
 

Les gardes à vue de Bernard Tapie, de son avocat Maurice Lantourne et de Jean Bruneau, ancien président de l'association des petits porteurs de Bernard Tapie Finances (BTF), ont été prolongées mercredi dans l'enquête sur l'arbitrage controversé du litige entre l'homme d'affaires et le Crédit Lyonnais relatif à la vente d'Adidas.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • frisco
    frisco     

    ...............Du chef de gang ?

  • 100hO7
    100hO7     

    Et en plus il a dû ristourner environ la moitié de la somme pour rétribuer la transaction. Le pauvre !

  • sansreaction
    sansreaction     

    du Président Sarkozy, la meilleure preuve qu'il a été mis en examen, pour un motif incroyable

  • sansreaction
    sansreaction     

    étant que le gouvernement actuel avec les juges du mur des cons, ont tellement peur que Sarko reviennent, qu'ils sortent des affaires, de ce genre pour essayer de l'atteindre!
    faut croire, que les jugesn'ont pas assez de travail, et l'état trop d'argent! d'autant qu'ils oublient que ce pataques a été causé par les leurs sous Mitterrand, et que le CL nous a fait payer des impots incroyables pour boucher le trou qu'ils avaient fait!

  • Cportel7
    Cportel7     

    Il ne faut pas oublier que l'argent que Monsieur Tapie a reçu lui était du, qu'on le veuille ou non (je précise que Tapie s'est contenté d'une somme bien inférieure à ce qui lui a été volé). De plus, La décision de l'arbitrage n'avait rien d'illégal et à permit de mettre fin à cette affaire.

  • Glochide
    Glochide     

    C'est vrai que c'est un peu cher payé pour clôturer l'affaire Tapie surtout les 45 millions de "pression doloris" . Mais remettre le couvert avec juges , avocats et cours de cassations pour des années sans doute encore pourquoi ? Combien ça va nous coûter encore car ce sont nos impôts qui paient tous ces juges et ces gardes à vue médicalisées . Ne pourrait-on pas mettre l'argent ailleurs car avant que Tapie rende l'argent , le réchauffement climatique aura bien avancé . Finalement ce sont les juges et avocats qui rigolent , il y ont encore bien des sous à se faire ....

  • Michel45
    Michel45     

    De toutes façons, on peut tourner l'affaire dans tous les sens, cet argent revenait de droit à Tapie. L'affaire a trainé pendant 10 ans à coûter de l'argent à l'Etat. Mme Lagarde a fini par dire stop, on procède à un arbitrage et l'affaire est enfin close. De plus Tapie a été indemnisé avec une somme bien inférieure à celle spoliée par le CL, donc
    qu'on arrête cet acharnement.

  • Ilian
    Ilian     

    ils sont entrain de se dénoncer les uns après les autres, quel spectacle affligeant, le gâteau était bien trop gros pour ne laisser que quelques miettes pour les autres, lorsqu'on sait aujourd'hui la façon de récupérer des sommes effarantes de la part de Mr Guéant, comment peut on croire encore à tous ces gens.
    Sans doute qu'un jour, Mr Sarkozy sera auditionné, mais à quoi bon, c'est de tous celui qui est couvert par son immunité, tous les autres font servir de pions.

  • lateteatoto
    lateteatoto     

    a cote de sarko, al capone ferait figure d'enfant de coeur

  • descente
    descente     

    c'est un peu normal, ça s'appelle une enquête, et oui les enquêtes ne sont pas menées exclusivement par la police dans les reportages choc de tf1, de tout façon je vois pas en quoi tapie serait responsable de quoi que ce soit, il a demandé quelque chose, des politiques, des responsables, des directeurs de cabinet ou des ministres ont acceptés, jusqu'a présent une demande de quoi que ce soit n'est pas interdite en france, par contre l'accepter en échange de quelque chose par des responsable de la chose publique il me semble que c'est interdit, la seule chose que risque tapie c'est de mentir sous serment, 5 ans de prison plus 75 000 euro, ça doit tourner sec dans la tête de nanar.

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire