En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En France, la profession de taxi compte plus de 500 000 chauffeurs, répartis entre artisans (ceux qui possèdent une licence) et locataires (ceux qui la louent).
 

Le succès d'Uber, service de voitures de tourisme avec chauffeurs (VTC), inquiète les chauffeurs de taxi qui organisent une grève lundi 13 janvier. Ils veulent régir contre "les multinationales" du VTC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Danton49
    Danton49     

    Le service public peut-il et doit-il être mis en concurrence pour de mauvaises raisons ? Les caprices de certains potentats locaux Parisien aux sorties de quelques "Pinces-fesses" Jet-seteurs ne peuvent pas, ne doivent pas peser sur la mission de délégation de service public de quelques 60000 professionnels acceptant déjà le poids d'une réglementation archaïque, inutile à 80% donc abscons!!! alors les journaleux de tout poils venez vivre notre métier au quotidien 24/24 -7/7 - 365/365 à Paris mais aussi en province là où les Vtc ne vont certainement pas sévir car pas suffisamment lucratif et ensuite vous pourrez juger si les privilèges des taxis sont si mirobolant que ça !!!!

  • Danton49
    Danton49     

    Tout est clair.... Enfin ça fait un moment que certains d'entre nous en sont conscient, mais pour le reste de la profession !!!! C'est effectivement la ligne Maginot ….
    Les revendications avenir c'est :
    1) la revendication de notre statut particulier de service public avec nos devoirs mais aussi nos droits
    2) une fiscalisation (Tva, Tipp, etc ....) conforme à ce statut .... Tva : 2,1%, Détaxte Tipp totale, malus auto, etc etc.....
    3) une formation professionnelle qui soit à la hauteur des enjeux * ...
    4) la non subordination à quelques convention de qui que ce soit (sécu, collectivités locales etc....) pour l'accès aux marchés des transports publics du fait que nos tarifs sont et doivent rester de la responsabilité de l'état !!!!!
    5) type de tarification (4 lettres) sur l'ensemble du territoire français avec un tarif identique.

  • Danton49
    Danton49     

    Assumons tous, professionnels, pouvoirs publics et usagers, cette délégation de services publics qu’impose le fait que c’est l’état qui fixe la règle de notre profession de chauffeur de Taxi, mais aussi les tarifs !!! alors si les usagers souhaitent des tarifs taxi moins cher, pourquoi pas, il suffit que "l'Etat" cesse de se goinfrer de la commission de 7% Tva et nous passe au taux existant de 2,1%, qu'il accepte que nous roulions au service de nos concitoyens avec du carburant exonéré de toute la Tipp (sur factures s'il le souhaite), et là nous pouvons peut-être commencer à étudier un cahier des charges, un code de déontologie incluant droits et devoirs pour exercer ce si beau métier !!!!

    Taxi, service public, Vtc, service privé ... deux façons de concevoir le transport individuel de personne !!!

  • GERO51
    GERO51     

    L'inflation galopante et programmée du prix de revente des licences, délivrer gratuitement part les préfectures aurait du être réprimée des le début de cette spéculations part des gents sans scrupules voulant faire de l'argent facile, en faisant pression auprès des autorités pour limiter le nombres de ces licences taxis et faire monter davantage les tarifs de reventes sur le marché des candidats futur : taxi

  • Alphabis86
    Alphabis86     

    Peut-on parler de défense des privilèges ? Qui est responsable dans cette histoire. Que je sache, les chauffeurs taxis ont payé plaques et formation pour exercer un métier légiféré. Pourquoi, n'y a t-il pas assez de taxis à Paris ? J'aimerai bien savoir pourquoi un chauffeur de taxi qui a suivi une formation et payé chèrement une plaque pour exercer légalement se trouve en concurrence d'autres flottes outrepassant ces règles ? Alors, que les instances publiques se penchent sur ce sujet en augmentant le nombre de taxis à Paris, ou alors de revoir complètement le système. Lobbying, certes, mais c'est tout de même limite !

  • GERO51
    GERO51     

    Et aller le retour du lobbying des taxis, pour défendre des prix de licences qui ont atteint des prix exorbitant volontairement en faisant pression pour limiter le nombres des autorisations d'exploitations de transport individuelle de passager délivré gratuitement part les préfecture

  • GERO51
    GERO51     

    Il est temps que termine de construire ma valise cyclo-moteur, avec un bon gps , j'en ai pour dix minute pour aller d'une gare a une autre, pas de taxe et d'arnaque

  • KRO DE BOUCHER
    KRO DE BOUCHER     

    Défense des privilèges...

  • themoon
    themoon     

    A bon pourquoi il y a des taxis étrangers à Paris? vous voyez vraiment le mal partout!

Votre réponse
Postez un commentaire