En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Gilles Demailly s’est félicité ce mercredi matin du calme qui a régné dans la nuit de mardi à mercredi dans les quartiers nord d’Amiens. Le maire de la ville a toutefois rappelé qu’Amiens avait souffert de la suppression de 13.000 postes de policiers.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire