En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Au total, 750 euros d'amendes ont été infligés. (Photo d'illustration)
 

Quatre points en moins et 750€ d'amendes attendaient le conducteur de l'ambulance à son arrivée à l'hôpital Saint-Joseph de Lyon avec un patient qu'ils transportaient en urgence. Les PV vont être contestés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

69 opinions
  • Ambulanciers de France
    Ambulanciers de France     

    Bonjour,

    Ne connaissant pas les détails de l’intervention nous ne nous prendrons pas partie des ambulanciers par « principe ». Pour autant, d’après les éléments fournis par les médias, cette affaire est inquiétante pour plusieurs raisons:

    - Madame la commissaire Célard méconnait le champs de compétence de la profession ambulancière et ses prérogatives mais regorge de certitudes. http://www.ambulanciersdefrance.fr/les-ambulances-du-secteur-prive-sont-des-vehicules-prioritaires/ Que connait-elle de notre profession ? est-elle qualifiée pour s’exprimer sur des questions de santé ? et plus encore de la nécessité de la prise en charge rapide d’un « malade » dont l’état évolue rapidement ? Est-elle médecin ? Prises de positions étonnantes ! Prétexter en sus que le SAMU est là en cas de problème… cet argument est bien connu des citoyens qui peuvent compter sur des délais d’intervention de la Police on ne peut plus lent. Il en va de même pour le SAMU. Peut-être ignore t-elle que notre pays manque de moyens ? Etant fonctionnaire, Policière (gradée), elle devrait être concernée par ces questions de budgets ? ou bien pense t-elle que les ambulanciers doivent-être sanctionnés parce qu’ils sont ambulanciers ? peut-être pense t-elle que l’Urgence Pré-Hospitalière est une prérogative des Sapeurs-Pompiers et du SAMU et que les Ambulanciers n’ont rien à faire dans l’organisation des secours en France ? dans ce cas ses prises de position seraient-elle politique ?! Et tout en ignorant que les ambulanciers ont un temps de formation dix fois plus long qu’une secouriste Sapeurs-Pompiers pour un coût dix fois moindre pour la collectivité ?

    - Le gérant de l’établissement semble hésitant sur son champs de compétence et celui de ses salariés donc il n’est pas en mesure de se défendre convenablement ni de défendre ses salariés devant les caméras. On hésite pas devant une caméra, on invoque pas les « flous juridiques » quand il n’y en a pas, les textes sont très clairs.
    En outre, sur la vidéo de France 2 on voit le salarié interviewé à bord d’une ASSU (de loin… un trafic… une pseudo ASSU donc) et sur la vidéo de France 3 le même salarié est interviewé à bord d’un VW T5 ?! dans les deux cas de figures, pratiquer des urgences pré-hospitalières à la demande du centre 15 à bord de tels véhicules, on ne peut pas dire que ce soit très « professionnel ». En dernière instance, le manque de crédibilité liée à « l’image » véhiculée, peut fausser le jugement des Forces de l’Ordre ne sachant pas « à quel type d’ambulancier » ils ont à faire. La Loi permet aux ambulances de petits et moyens volumes à participer à l’Aide Médicale Urgente et là est le véritable problème. Des aveux de la Police elle-même (Toulouse) « nous n’arrêtons pas les grandes ambulances car nous savons qu’elles interviennent pour des motifs urgents ».

    - Le salarié semble également « un peu perdu » mais cela peut se comprendre si effectivement, en tant qu’Auxiliaire Ambulancier, il écope personnellement des amendes. Or, ce n’est pas l’AA qui doit décider de l’actionnement des avertisseurs sonores et lumineux car il n’est pas responsable du patient ni du transport. En revanche son collègue, oui.
    Par ailleurs, le secret professionnel est mis à mal sur la vidéo de France où l’ambulancier donne des détails sur l’état du patient. Or les ambulanciers n’ont de comptes à rendre qu’au médecins régulateur du SAMU et à un juge (si réquisition judiciaire en vue de lever le secret médical afin de connaître le motif du transport).
    Enfin, durant leur temps de travail, les salariés sont sous la responsabilité de leur employeur (responsabilité des commettants du fait de leurs préposés). http://www.ambulanciersdefrance.fr/partage-des-responsabilites-entre-employeurs-et-employes/

    Cette affaire rappelle celle de Metz: http://www.ambulanciersdefrance.fr/verbalisation-dune-assu-a-metz/ ou finalement les ambulanciers ont été inquiétés, sur le fond, du fait de l’absence d’usage des avertisseurs sonores. On peut penser que le conducteur avait opté pour la « discrétion » ayant jugé qu’il n’était utile d’en faire tout un « tapage » car la voie était dégagée par exemple. Mais il semble que les Forces de l’Ordre ne l’ont pas vu ainsi. Manque de discernement de leur part ?

    Il n’en demeure pas moins que Madame la commissaire est particulièrement « audacieuse » dans son interprétation de la législation.

    La coordination ADF

  • poncpa
    poncpa     

    tubalcain essai de lire la une du journal la tribune le progrès version du rhone du 07/08/13 désolé

  • tubalcain
    tubalcain     

    Le sujet ne déborde pas, la conclusion de l'avocate de l'ambulancier est éloquente! Il ne s'agit pas non plus de réactiver une guerre fratricide "blancs-rouges". Il s'agit de travailler ensemble pour l'amélioration de la qualité et de la sécurité des secours et assistances que nous procurons, dans l’intérêt de la personne que l'on prend en charge. Commencez par vous interroger sur votre langage "professionnel". Vous "faites" de "l'ivresse sur voie publique", du "SDF" comme s'il s'agissait d'autre chose. Votre langage déshumanise votre action. Un ambulancier c'est pareil, il "fait" des OAP en maison de retraite, des cols du fémur, du taxi allongé pour personnes à mobilité réduite devant se rendre à des soins ou consultations, des transports dans le cadre d'hospitalisations en psychiatrie sans consentement ce qui suppose de sa part une connaissance parfaite de la Loi qui encadre ces formes de soins psychiatriques sans consentement. Un ambulancier est un personnel bien formé, trop formé pour certaines tâches répétitives de son activité (le "pousse-mémé"), mais lucratives pour son employeur quand il s'agit de sociétés privées de transports sanitaires. Ces sociétés sont à réformer. Il faut créer des "ambulettes", petits véhicules avec un brancard sans signaux d'urgence et avec du personnel qualifié au minimum dans l'optique du "primum non nocere" qui anime la démarche secouriste et soignante. Ces véhicules et ces personnels transporteront certains types de personnes nécessitant des transports nombreux (dialyse par exemple, mais aussi séances de radiothérapie) avec des accompagnants pour pallier à des problèmes de mobilité du malade. Il faut réserver les ASSU à ce pour quoi elles existent: l'assistance urgente.

  • poncpa
    poncpa     

    nullement offusquer tubalcain tout ce que je veut dire c est travaillons ensemble plutot que ce tirer dessus de plus le sujet déborde sur tout sauf l article concerné maintenant la justice fera son travaille et très franchement il y a pas a ma connaissance eu gains cause a un ambulancier meme les pompiers perdent des points et les sdis envoie le pv au conducteur si sa vitesse était pas justifier a l aller comme au retour d inter ils tolere pour se rendre en inter une marge de 20 km/h si urgence maintenant le problème de recrutement c est pas de mon ressort encore moins le sujet .
    après il ya des mauvais pompiers des mauvais ambulanciers des mauvais infirmiers surtout ceux qui boss avec le stéto au tour du cou pour le prenne pour un medecin et mauvais medecins comme dans tout les métiers. maintenant pense ce que tu veux du reste moi je prend mon métier a coeur sans m en prendre au autres cela me derrange pas de faire de l ivresse sur vp ou sdf ou encore relevage de personne en pleine nuit je suis payé pour sa et j essaie de le faire au mieux quand je sauve une vie je suis fier du travail accompli malgré que ce soit pas la généralité de mes inters j ai pu participer a cela quelque foi en 20 ans de carriere maintenant bonne continuation dans ton travail et peut etre a bientot

  • tubalcain
    tubalcain     

    L'article est illustré d'une photo "d'ambulette", véhicule de "pousse-mémé", et pas une véritable ASSU.

  • mememoi13
    mememoi13     

    Ou c'est de l'excès de zèle,ou, ce sont des policiers novices,mais dans les deux cas ils voulez sûrement figurer dans le livre des records......Bravo,messieurs c'est fait !!!!!

  • tubalcain
    tubalcain     

    Oui, ils sont aussi plus nombreux à passer le concours de l'EN pour faire infirmier scolaire, c'est probablement que là aussi la place doit être bonne. Ou plutôt des retard de recrutement opérés par les établissements de santé pour créer du chômage infirmier afin de leur faire réduire leurs prétentions......mais c'est un autre débat. Je sais que ça peut faire mal au cul de tirer sur les héroïques pompiers à qui on demande d'éteindre des feux et de transporter des malades. Pourtant les actes techniques liés à ces activités sont de plus en plus complexes et exigent des niveaux de formation élevés. Plaider pour la formation et la professionnalisation des pompiers dirigées uniquement vers la lutte contre l'incendie, la pollution et l'activation des annexes NRBC en laissant le sanitaire à ceux dont c'est le métier comme les ambulanciers, c'est lancer un gros pavé dans la mare. Vous devriez être au contraire ravis au lieu de vous offusquer.

  • poncpa
    poncpa     

    c est pour cela que l ont vois pleins d infirmiers passer des concours pour devenir infirmier spp la place est bonne. maintenant j adore bosser avec eux sincerement apres je pense que tu fait parti de ceux qui n aime pas les sp pa grave vous etes pas majoritaire

  • tubalcain
    tubalcain     

    Je retire des colliers cervicaux ou tout autre dispositif d'immobilisation tous les jours sans avoir besoin d'un médecin, j'ai un algorithme qui me permet de le faire (cf PHTLS). Ensuite vous devriez savoir qu'un infirmier qui passe son temps professionnel à refaire des pansements d'escarre et un autre qui opère des algorithmes décisionnels dans le cadre d'une prise en charge limitée à 1/2h n'ont pas développés les mêmes compétences professionnelles et ne sont pas interchangeables. Les pompiers sont des personnels trop polyvalents, ils ne peuvent pas approfondir des compétences particulières. En matière sanitaire, ils font du "charge and go" sans se poser trop de questions, du moins beaucoup moins qu'un ambulancier, véritable et seul professionnel du transport sanitaire dans notre pays. Alors avant d’émettre un jugement de valeur à la mort moi le nœud, je vous signale que je ne suis pas aigris, je suis juste lucide et parfaitement informé sur la question.

  • tubalcain
    tubalcain     

    J'adore les Mr Heureux, les ceusses qui causent d'un sujet alors qu'ils sont de parfaits ignorants de ce sujet, ils n'en ont qu'une vision tronquée et parcellaire mais ils s'autorisent à donner un avis. A l'heure de l'uniformisation des pratiques dans un contexte de pénurie de personnels, la profession d'ambulancier évolue très vite pour se rendre, a terme, vers une situation telle qu'on peut la voir dans les pays anglo-saxons et plus particulièrement en Amérique du Nord. Nos amis québecois, grâce à notre langue commune, nous aident à la création d'un corps de techniciens ambulanciers (paramedics en anglais) grâce à la démocratisation de l’enseignement du PHTLS et de l'ACLS. Jusqu'à aujourd'hui, la formation des ambulanciers n'a pas cessé d'évoluer et de se complexifier. Demain la présence d'un médecin ne sera plus indispensable, des paramédics (des ambulanciers mieux formés ou des infirmiers dédiés au transport sanitaire) agiront sur protocoles avec un seul objectif de soin: le maintien de la vie pour transporter la victime jusqu'au médecin qui établira un diagnostic, et surtout un pronostic.

Lire la suite des opinions (69)

Votre réponse
Postez un commentaire