En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • felicie
    felicie     

    Quoi qu'il se soit passé dans ce cas précis, il est à craindre que s'amplifie encore le nombre de plaintes plus ou moins justifiées par le besoin de nuire et/ou l'avidité pure et simple, car c'est déjà un argument dans les divorces (pères évidemment violeurs !), dans les conflits du travail (harcèlement à sens unique patron/employé(e)s), dans les établissements médicaux spécialisés (maltraitance ou abus), et le sujet est loin d'être épuisé.

  • quidambof
    quidambof     

    c'est une manie chez eux

Votre réponse
Postez un commentaire