En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Alcoolisme étudiant : la difficile lutte contre le «binge drinking»

Mis à jour le
Alcoolisme étudiant : la difficile lutte contre le «binge drinking»
 

L'université d'Amiens a décidé de s’engager dans la lutte contre l’alcoolisme chez les jeunes et notamment contre le phénomène du « binge drinking », ou « biture express ». Un combat difficile, tant le phénomène semble prendre de l'ampleur chez les étudiants.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • sbounZ
    sbounZ     

    je suis pas ps non plus mais c'est vrai que le parallèle alcoolisme valeurs socialistes me surprend beaucoup ou plutôt me fait marrer ! on dirait l'analyse d'un frontiste de base.

  • grand chtroumph
    grand chtroumph     

    Monsieur ou Madame,
    je n'ai que peu d'affection pour les socialistes, cependant votre démonstration en 4 lignes de binge "ridicule" pour ne pas dire autre chose... m'impressionne fortement

  • La Tambouille
    La Tambouille     

    Se mettre à la place de nos jeunes et constater quel avenir les attend....
    Pas de perspectives, Chômage, Fermeture de boites, galère et misère...
    Peuvent être stressés les mômes...
    Finalement, devant cette merde, une bonne biture s'impose, non??????
    A méditer.....

  • yakeluikicompte
    yakeluikicompte     

    la vie et courte et pourri en FRANCE, alors éclatez vous pendant votre jeunesse !

  • moiprés84
    moiprés84     

    Cette pratique vient des pays du nord de l'Europe, comme par hasard tous en proie à l'idéologie et aux "valeurs" socialistes. Elle reflète la perte de toute valeur morale, de toute espérance et finalement du dégoût de soi.
    Le "binge drinking" fait partie du "modèle suédois" depuis plus de 40 ans.

  • ajmgoofo
    ajmgoofo     

    Il y a vingt ans les élèves de l'ESCP organisaient des soirées sponsorisées par des marques de bières et d'alcool. le lendemain en cours certains quand ils étaient présents étaient ivres. La Direction fermait les yeux, un jour un jeune est mort qui en a parlé ?

  • polixx
    polixx     

    De toute facon c'est comme un jeu pour eux! Parfois meme pas. C'est juste normal!! Ils n'ont plus soif, mais le verre est vide alors vite faut le remplir!! La soirée est meme pas commencée mais c'est prevu d'avance!! ils seront torchés!!! " - Ah ben on est jeune et ceci et cela!!" on s'amuse!" S'amuser!! ok! le rapport avec "alcool oblige??!?" On ne sait pas!! Ah ben oui! j'oubliais! On connait rien a la vie!! Suis je bête!!

  • l'artiste64
    l'artiste64     

    Vous avez raison, vous n'aurez pas de boulot, pas de retraite et bientôt plus de sécu. Eviter de mourir en bonne santé ce serait trop bête.

  • Deks
    Deks     

    Il suffit d'arrêter d'inverser les valeurs et d’idolâtrer les vices pour accabler la vertu. Celui qui se bourre la gueule/drogue pour s'amuser n'est pas "cool" mais n'est juste qu'un minable qui a besoin de sa chose pour faire quelque chose là où les gens normaux le font très bien sans rien dans le sang. Mais bon ce n’est pas demain la veille que ça changera, c'est plus simple de se vautrer dans le système actuel pour ne pas dire la médiocrité.

  • murielle 60
    murielle 60     

    Pour éradiquer l'alcoolisme chez les étudiants, il faudrait déjà que l'état ne donne pas le droit aux alcooliers de faire de la publicité sur le Web et pourtant c'est ce qu'il a fait en 2009. Il y a aussi la drogue de synthèse qui vient de Chine via l'Espagne ? que fait l'état ? Monsieur Hollande en a-t-il parlé aux dirigeants chinois ? Mais lorsque nos jeunes seront accros et ne pourront plus s'en passer, ils iront dans une salle de shoot, mise à leur disposition par l'état. Bel avenir.

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire