En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Aisne : Une enseignante se pend dans sa classe
 

Une enseignante de collège a été retrouvée pendue dans sa salle de classe lundi, à Villeneuve-Saint-Germain (Aisne), près de Soissons. Célibataire et sans enfant, elle venait de reprendre les cours après un arrêt maladie d'un an.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • KIBUTUKA
    KIBUTUKA     

    ... n'ont rien à voir la-dedans ? en êtes vous bien sûr ????
    J'aurai bien voulu avoir une image de la cour au moment de la récréation, même si ce n'est pas en seine saint denis. Mais il vaut mieux mettre ''un sac'' en photo ...

  • BJP34
    BJP34     

    Dans toutes les couches sociales et professionnelles ces drames peuvent survenir. Mettre en avant de tels "arguments" relève de la connerie tous simplement.

  • Noemia78
    Noemia78     

    Se suicider chez soi quand on ne supporte plus la solitude....soit.
    Se suicider sur son lieu de travail pendant une réunion de travail....CQFD

  • KALOU44
    KALOU44     

    L'enseignement à besoin de recrutement depuis des années.Que font les pouvoirs publics voila ou on n'arrive le stress,la déprime et le suicide surmenage.....

  • babas02
    babas02     

    Avant de tirer des conclusions hâtives, il faudrait savoir si ce suicide est lié à sa profession ou d'ordre personnelle.

  • nouslesbeaufs
    nouslesbeaufs     

    Si elle avait été si longtemps absente, et avait "un parcours avec de nombreuses interruptions", C'est BIEN LA PREUVE QU'ELLE AVAIT BESOIN D'ETRE ACCOMPAGNEE
    pour reprendre confiance en elle ....Ne cherchons pas de responsable, mais, sans généraliser,j'ai remarqué qu'à l'Education Nationale(où j'ai exercé plusieurs années) c'est un peu le "chacun pour soi" et ce n'est pas le N° vert AZUR "contactez nous si vous avez des problèmes" qui empêcheront ce genre de malheur.Chacun fera son examen de conscience ou se dira "Ce n'est qu'un suicide, elle était mal dans sa peau".
    Pauvre femme.Pour elle, on ne peut rien, mais dans beaucoup d'emplois , il est peut-être encore temps d'y réfléchir lorsque quelqu'un se replie sur lui-même et a du mal à avancer.

  • Mama mia
    Mama mia     

    Que c'est triste, elle était malheureuse mais personne ne s'en est rendu compte ,j'ai vraiment de la peine pour ces personnes qui semblent vivre normalement autour de nous mais qui pleurent lorsqu'ils sont seuls chez eux , paix à son âme !

  • ju31290
    ju31290     

    c'est très fin de mettre un sac pendu en photo pour cet article ...

  • beretvert
    beretvert     

    L'article pour une fois est tristement clair : cette personne etait en souffrance chronique et en soins.Concretement, elle n'aurait pas du etre juge apte, meme a mi temps .Les eleves n'ont rien a voir la dedans.

Votre réponse
Postez un commentaire