En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le jeune homme de 19 ans, qui a été agressé samedi soir à la gare RER de Noisy-le-Sec, était toujours lundi dans un état grave.
 

Alors que huit personnes ont été interpellées ce lundi matin à Rosny-sous-Bois (93), les syndicats de policiers s'affolent des «conflits de territoire» entre quartiers. Samedi soir, un jeune de 19 ans a été littéralement lynché pour être sorti avec une fille d'une autre cité.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

201 opinions
  • *Liberté*
    *Liberté*     

    Très bonne et très complète analyse, je suis à 100% d'accord avec vous. Cependant j'ajouterais que, bizarrement, c'est en période préélectorales (et nous n'en sommes qu'au début!) que cette "info-violence" est le plus éxhibée sur le devant de la scène médiatique!

  • the wall
    the wall     

    Je suis surpris de voir autant de monde tomber dans le panneau de la surmédiatisation... Comme si la violence n'était attribuée qu'à certaines origines.

    J'avais un prof de philosophie à Créteil, qui nous expliquait que tous les 50-60ans, les hommes avaient BESOIN de se haïr, qu'il nous fallait une guerre pour retrouver un cycle de solidarité et de reconstruction. A cette époque, j'étais naïf et je pensais que nous étions capable de mieux, d'éviter certains pièges, d'éviter les tentations du pire et les devises du "oeil pour oeil, dent pour dent".

    Il y a une vingtaine d'année, nous n'étions pas au courant de tout... Et nous pensions qu'il y avait moins de violence. Les chaines d'infos se sont multipliées, les caméras sont partout où on leur demande et les faits divers qui auparavant apparaissaient sur papier en petit, font maintenant la une du 20h. "Les ignorants sont bénis" : c'est ce surplus d'information qui nous empêche de vivre sereinement et qui alimente une paranïa collective, même pour ceux qui vivent dans des campagnes et sans jamais avoir vécu dans ces zones sensibles. Ajouté à cela des politiques qui nous prônent ce fabuleux fantasme de sécurité absolue tout en maintenant l'idée de liberté et de démocratie, et les gens se sentent autorisé à sortir les fusils, à s'organiser en milice et à s'autodéclarer justiciers de l'ombre.

    Alors oui, il ne faut en rien banaliser, mais je ne pense pas qu'il y est + de violence qu'auparavant. En revanche, elle semble plus précoce aujourd'hui. Faire passer les extrêmes ou rétablir l'armée dans les cités, ou encore "renvoyer tous le monde sur des bateaux", cela n'aboutira qu'à une seule chose : le début d'une guerre urbaine, officiellement déclarée.

    J'habitais en cité jusqu'à 24ans, j'ai déménagé en campagne, non pas pour l'insécurité mais parce que je n'avais pas le désir de payer 700 euros pour un 30m² alors qu'en descendant un peu et pour 100 euros de moins, on a une maison de 90 m² avec jardin. Et quand je suis arrivé ici, j'ai été très vite surpris par la radicalité des propos, venant de personnes qui se contentent d'avaler et de s'outrager, sans jamais être sorti plus de 30 bornes autour de chez eux. Ici, il n'y a que des blancs et pourtant : dans le journal local, la rubrique faits divers est toujours présente. Elle parle de deux pompiers qui avaient tous les 2 eu une aventure avec la même femme, et qui l'ont violé puis égorgé avant de l'enterrer, elle parle d'une vieux de 60 ans qui tirer sur une couple qui venait de garer sa voiture sur le trottoir en face de chez lui, elle parle de cet homosexuel d'une trentaine d'année retrouvé ligoté et inerte près d'un arbre, etc. Mais cela ne passe pas au 20h.

    La violence existera toujours, le but n'est pas de définitivement la stopper, car cela est un ideal incompatible à notre nature profonde. Le but est de la contrôler, pour ne pas qu'elle devienne notre seule manière de répondre et d'agir. Le but est de ne pas la légitimer.

    Les principaux axes d'action à mon sens, c'est comme on vient de le dire plus haut, établir des maisons de redressement pour isoler ces jeunes là de leurs milieux et leur proposer un apprentissage. Le surpeuplement des prisons fait définitivement basculer ces jeunes : le petit dealer du coin qui purge trois mois se retrouve avec une figure du grand banditisme, et c'est ainsi que les réseaux se forment, que la violence se prolonge dans l'âge. Il n'y a quasiment plus moyen de travailler très jeune : les politiques ont, tout d'un coup, prôner le BAC comme diplome obligatoire pour un avenir et les études longues pour le confort de vie. Mais il y a d'autres voies que nos parents et grands parents ont connu, avec un apprentissage précoce, un boulot et des responsabilités dès 14/15ans. Mais on préfère mettre nos billes pour davantage de prisons, de contrôle d'identité et de campagnes de sensibilisation sur ce qui est "mal" qui ne servent à rien..

    La seule chose qui permettaient de réguler cette violence urbaine et d'amener/d'ouvrir le dialogue avec eux, les comissariats de proximité, ont été supprimés.

    Quelqu'un VEUT que la situation dégénère, et nous tombons dedans.

    Bonne journée à tous

  • Krissmic
    Krissmic     

    Ce brave homme ne va pas balayer d'un coup de baguette magique,40 ans de sabordage de la France par tous les parasites soixantehuitards.

  • BUD76
    BUD76     

    Vous voulez rire "josjean"???????? Allez 20H d'IG à nettoyer les stades à Rouen, admettons, et vous trouvez ces lascars assis dans un coin une clope bien roulée (car ils prennent leur temps pour la faire) avec de la came dedans et après ils sont allongés sur l'herbe ou dans coin du stade à rêver ou plutôt à penser au coup qu'içls vonr faire le soir même. Le ou les gardiens de ces stades se foutent pas mal de ce qu'ils font et en ont plus peur qu'autre chose, alors les peines d'IG c'est du cinéma. C'est au trou qu'ils doivent se retrouver ces voyous et toute la bande. Terminé les cadeaux de la part des juges poue enfants car dans ces pateli,s les gamins de 13, 14 ans en connaissent bien plus sur la délinquence.

  • josjean
    josjean     

    il faut punir!par les travaux d'interet généralquelque soit l age;certains mineurs savent très bien ce q u ils font!!et que l on arrete,de dire c est parce qu il n y a pas assez d infrastructure pour les jeunes.Certains preferent dealé,cela rapporte plus que le smic;Alors arretons de jouer les bisounours.

  • tex24
    tex24     

    Je suis entierement d'acore je vais voter marine en 2012, meme si ce n'est pas mon orientation politique, mais la il faut que cela cesse ,ce n'est plus possible il ne faut surtout pas laisser ces gangs agir,il faut etre plus dure plus represif,sinon on va a la catastrophe.La france ce meur apres avoir perdu ces richesses, il faut arreter le pillage de noTRE PAYS. Et la gauche qui veu nous faire croire qu'elle va regler les probleme par le dialogueeee et la légerter...Pfeuuu....voter la gauche serai une enorme erreur.

  • 1voyante
    1voyante     

    oui et les policiers ont reçus aussi des boules de pétanque sur la figure ! ça Bourdin n'en parle pas . il faudrait l'obliger à habiter dans certains endroits ils caresserait moins ces bandits dans le sens du poil ! ou alors, c'est un peureux alors, il évite de voir la réalité en face !

  • libre26
    libre26     

    quand est ce qu'on responsabilisera:LES PARENTS je ne veux plus que mes impots servent a réparé les conneries de tous ces merdeux!! j'espére que la sécu.se portera partie civile!et que les parents ,qui acceptent l'assistanat..paieront...:juste retour des choses!!!

  • An2
    An2     

    J'entend ce matin que des policier sont tombés dans un guet-apens lorsd 'un controle. jets de pierre et de cocktails molotov de la part d'une 10aines de délinquants cagoulés. Faut arrêter de vous foutre de notre gueule là. Et on sait qui sont sous les cagoules. Il y en a marre de ces branquignoles qui nous pourrissent la vie. Marine va vite venir faire le ménage et le peuple français sera derrière elle pour lui donner un coup de main.

  • france26
    france26     

    C'EST TANT PIS!pour ne pas dire tant mieux!!quand Sarko employait des mots crus comme karcher vous êtes tous descendus dans la rue!!responsables:les parents!et qu'ils paient les soins aux victimes (et non pas a la sécu!)jusqu'a complet rétablissement!et le publier dans la presse..vous verrez quand on touche au porte monnaie...

Lire la suite des opinions (201)

Votre réponse
Postez un commentaire