En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Voici les deux fillettes qui ont disparu de leur foyer à Agde, mercredi.
 

VIDEO - Ysatis et Cassandra, âgées de 10 et 11 ans, ont quitté leur foyer en cachette lundi. Depuis mardi, la police a perdu leur trace.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les gamins sont pas attachés au lit et les centres ne sont pas des prisons. Des gamins déterminés à sortir et pas trop idiots, trouveront toujours un moyen.
    La "vraie question" c'est surtout pourquoi est-ce que ces gamines atterrissent dans un foyer pour jeunes en grande difficulté.
    Et le fait qu'elles fassent tout le tour de leurs proches sans que personne ne s'inquiètent ou n'ait l'idée de prévenir qui que ce soit, c'est pas mal aussi.

  • ANO30
    ANO30     

    la vrai question est pourquoi ces 2 filles n'arrete pas de fuguer,ou leur educateur est nul,ou y'a un probleme,souvent ces enfants ne sont pas ecouter car ils ont toujour a faire au meme interlocuteur qui cherche a couvrir l'impensable,jusqu'au jour ou le drame est decouvert,

































    il doit y avoir quelque chose que les services sociaux cachent,car plusieur fuguent signifient bien souvent un mal etre et un probleme,ces sur si elles ont toujour le meme interlocuteur elle ne seront pas entendus,car bien souvent ont fait confiance a leur detracteur,et bien souvent ont se rencompte qu'apres un drame le mal dont elle souffrait,les services sociaux souvent complices indirecte devrai nommer une personne neutre,afin de detailler leur probleme car ont ne fugue pas comme ca a plusieur reprise sans raison,et faut arreter de mettre toujours la faute sur les enfants en les faisants passer pour des enfants agiter



Votre réponse
Postez un commentaire