En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le docteur Eric Kariger a annoncé sa démission.
 

Le docteur Eric Kariger a annoncé sa démission prochaine. Ce médecin du CHU de Reims est celui qui a soigné Vincent Lambert, un patient tétraplégique dont le sort sera décidé prochainement par la Cour européenne des droits de l'Homme.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Alchimie
    Alchimie     

    " Dans mon livre, Nous voulons tous mourir dans la dignité (Robert Laffont, 2013), j’ai eu un coup de colère contre les pouvoirs publics. Ayant animé plus de 70 forums hospitaliers sur la fin de vie, lors du tour de France des régions, effectué entre 2005 et 2007, j’ai demandé à ce qu’on généralise cette expérience qui a montré que lorsqu’on explique la loi et qu’on peut se l’approprier, les choses changent. On m’a répondu que c’était impossible de rendre une information sur les bonnes pratiques en fin de vie obligatoire dans les hôpitaux. Je n’ai toujours pas compris cette position. Je reste persuadée que si cette mesure de pédagogie avait été adoptée, nous n’en serions pas là. Je me demande si le déni de la mort, encore vécue comme un échec, n’est pas pour quelque chose dans cette résistance. Je me demande aussi si cette incapacité à s’approprier la loi et les bonnes pratiques en fin de vie, la surdité des médecins aux demandes des patients, la poursuite des traitements déraisonnables à l’origine de tant de souffrances, ne s’enracinent pas dans l’impossibilité de faire une place à la mort dans la médecine.

    Pour moi, le médecin a un devoir d’écoute et de non-abandon. Respecter le refus de poursuivre des traitements qui prolongent la vie, soulager, endormir s’il le faut. On a coupé les cheveux en quatre en jouant sur les mots «sédation en phase terminale» ou «sédation terminale». Quand une personne est engagée dans un processus de mort et qu’elle souhaite dormir parce qu’elle n’en peut plus, la réveiller n’a aucun sens. Cela me semble même cruel.

    Certains évoquent la nécessite de rééquilibrer la loi vers les patients. Et ils ont raison. Ces derniers temps, je suis beaucoup en contact avec les personnes âgées. Ce que je vois, ce que j’entends, c’est que leurs souhaits ne sont pas écoutés. Quand la personne dit qu’elle veut mourir dans son lit, et que son médecin traitant, appelé par l’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), prescrit par téléphone le transfert aux urgences de l’hôpital voisin, cela ne va pas. Quand la personne dit qu’elle ne veut plus s’alimenter, il faut l’entendre, la suivre, et j’ai le sentiment que cela n’est pas pris en compte. Les personnes âgées veulent une mort en douceur, dans leur sommeil, et dans leur lit. Pas d’une piqûre létale, perçue comme une mort trop radicale et trop violente. Alors changer la loi ? Non, mais l’appliquer, mieux l’expliquer, peut-être la clarifier, en tout cas mieux tenir compte des souhaits des personnes. Mais cela suppose de former les médecins à cette écoute de leurs patients." Marie De Hennezel

  • Monique33
    Monique33     

    Je comprends très bien qu'à un certain moment, on ait envie d'aller voir ailleurs quand c'est possible. D'ailleurs je m'y reconnais. Lui, aussi, en a les possibilités. Avez-vous lu l'article en entier?

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    Il a raison ce médecin les médias vous poussent a bout très souvent et s'est très perturbateur. Bonne chance a vous docteur.

  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    En France, c'est comme cela que l'on règle les problèmes. Le corporatisme c'est le soin paliatif de cette Rèpublique des non dits, de la justice des nantis, des règlements en interne. Quand il n'est pas question de laisser sortir le droit de rèserve, de ne pas faire de vague sur l'institution, de ne pas contredir le dogme, les amis sont là pour que cette rèpublique donne l'apparence qu'elle fonctionne...

  • nortkin
    nortkin     

    Vous préférez quelle version ? La vraie ou la fausse ?

  • Monique33
    Monique33     

    A lire : CHU de Reims Affaire Vincent Lambert : pourquoi son médecin démissionne ____
    Pourquoi Docteur? "« Mon départ s’inscrit dans un projet totalement personnel et bien sûr professionnel. Cela fait 23 ans que je suis au CHU de Reims où j’ai gravi toutes les strates de la carrière médicale.»..............

Votre réponse
Postez un commentaire