En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Membres de la police technique et scienfitique sur l'une des scènes de crimes de Mohamed Merah, en mars 2012.
 

La justice se penche désormais sur les ratés de la surveillance de Mohamed Merah, pourtant fiché et suivi par la DCRI.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les grands relaxeurs de multirécidivistes qui vont faire la leçon à la DCRI pour UN type dont la dangerosité a été mal prise en compte ... Combien de dizaines de milliers de multi récidivistes les magistrats ont-ils relâché ces dernières années ? Les mêmes qui estiment que tout le monde devrait être responsable en cas de décès, sauf le c*nnard qui a remis l'agresseur en liberté ?

  • quidambof
    quidambof     

    vous dites vraiment n'importe quoi . Protégée par les flics peut être qui était alors ministre de l'intérieur, ce n'est pas celui qui se prenait des enveloppes, qui vendait des tableaux ???

  • Nairda Akran
    Nairda Akran     

    Allé vé ! ça va encore être la faute des flics .... ça fessait longtemps

  • Mirabel
    Mirabel     

    Facile de critiquer à postériori ; les "yauraitfalluqu'on" sont de retour !!!!!!!!!

  • deuxc
    deuxc     

    Lui et sa famille ont assez été protégés par cette justice!

Votre réponse
Postez un commentaire