En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Tony Meilhon face à la cour d'assises pour le premier jour de son procès, le 22 mai 2013.
 

Mercredi s'ouvrait le procès de Tony Meilhon, à Nantes. L'accusé du meurtre de Laetitia Perrais, tuée et démembrée en 2011 près de Pornic, a surpris la cour. Il a évoqué un complice. Une version qui peine à convaincre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • moimeme
    moimeme     

    On donne la parole au père (le vrai) ! Et le monstre, le type (famille d'accueil) qui a abusé de la sœur de la victime et a été reçu par Sarko en lieu et place du vrai père. Que devient-il ? On retire des gamins à leurs proches, pour des raisons parfois stupides, (comme le manque de nourriture) et l'on envoi sans faire d'enquête les mômes à des prédateurs !

  • Carambar
    Carambar     

    s'intéressé au criminel le plaindre... la victime sa faute si elle est tombée sur lui....

Votre réponse
Postez un commentaire