En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des gendarmes escortent Willy Bardon, le 18 Janvier 2013, à Amiens, lors de sa mise en examen.
 

La cour d'appel d'Amiens a décidé d'un renvoi au 18 avril pour vérifier les conditions de remise en liberté sous surveillance électronique de Willy Bardon, mis en examen début 2013 dans le cadre de l'affaire Kulik.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • choppaul
    choppaul     

    Pauvre femme, et sa famille inconsolable. Innocent coupable? Que justice soit faite.

Votre réponse
Postez un commentaire