En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Affaire Dekhar : l'homme qui l'a hébergé puis dénoncé mis en examen
 

L'homme qui a accueilli à son domicile Abdelhakim Dekhar, tireur présumé de BFM TV, Libération et La Défense, est soupçonné de l'avoir aidé à cacher l'arme qui a servi à tirer.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • dupond2a
    dupond2a     

    Mais pourquoi diantre n'ont-ils pas ordonné la dissolution de ces groupuscules d'extrémistes de gôche et d'islamo-trotskistes ?
    Et pdt ce temps Esteban est toujours en taule !

  • DSKK06
    DSKK06     

    Vous avez un ami qui devient criminel, qui a une arme peut être dans son propre appartement et qui risque d'être utilisé contre vous. Vous commencez par essayer de le calmer, le l'aider à ne plus avoir cette arme menaçante qui peut à tout moment se retourner contre vous et après avoir réussi à raisonner cet individus, vous le dénoncez deux jours plus tard et vous risquez de vous retrouver en prison. Cette justice me rends malade. Inculper le logeur bénévole du fait que deux jours se séparent entre le moment où il a connaissance des faits et le moment où il a la possibilité de les dénoncer c'est uniquement pour que le juge d'instruction puisse fanfaronner aux yeux de sa hiérarchie. Peut être que l'avenir donnera raison à ce juge d'instruction, mais en attendant il fait circuler une trés mauvaise impression sur la Justice Française. Attention aux délateurs, vous pouvez prendre la place du vrai criminel et après lorsque vous êtes dans la mélasse, pour vous en sortir c'est une autre paire de manche...

Votre réponse
Postez un commentaire