En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'ancien secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon.
 

Plus de six mois après les révélations du Canard Enchaîné sur les coûteux travaux réalisés dans l'appartement de Thierry Lepaon aux frais de la CGT, le syndicat a blanchi son ancien numéro un, dans une enquête interne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    Si j'ai bien compris une enquête menée par la CGT disculpe la CGT?

  • Google-113653409097406927442
    Google-113653409097406927442     

    Ce n'est pas un appartement privé mais de fonction, dont profiteront bien d'autres. 100.000 € c'est beaucoup, mais c'est le salaire mensuel de quelques sportifs minables que vous allez applaudir tous les dimanches dans les stades, c'est un goutte d'eau en rapport avec les parachutes dorés de nos chefs d'entreprise ! Tous prêts à jeter la CGT aux lions, bande d'ingrats !

    al Azar
    al Azar      (réponse à Google-113653409097406927442)


    "la CGT blanchit Thierry Lepaon" c'est raciste, non ?
    Mais, elle, n'est pas toute "blanche" cependant !
    Des peines d’emprisonnement de 2 mois à 18 mois avec sursis, des amendes de 4.000 à 75.000 euros…
    Le 1er octobre dernier, la CGT, l’Humanité, le Parti communiste et sa nébuleuse opaque et corrompue ont été lourdement condamnés par le tribunal correctionnel de Paris.
    Malversations, abus de confiance, recel, emplois fictifs, détournements de fonds !Douze condamnations ont été prononcées dans les rangs communistes et syndicaux pour malversations, abus de confiance, recel, emplois fictifs, et détournements de plusieurs millions d’euros. La liste est aussi longue que pour un procès de la mafia.Et rien dans nos médias !
    Des têtes sont tombées dans le panier de crabe aux escrocs communistes en col blanc, et ont été publiquement humiliées. Les journalistes ont pris soin de les taire.
    Les voici :
    • Jean Lavielle, ex président du Comité d’entreprise EDF, a écopé d’une lourde condamnation : 18 mois d’emprisonnement avec sursis et 4 000 euros d’amende – il était le principal inculpé et présidait le Comité d’entreprise EDF, la CCAS, ou Caisse centrale d’activités sociales,
    • Son ancien directeur général, Jean-Paul Blandino, en prend pour 8 mois de prison avec sursis.
    • La sénatrice communiste Brigitte Gonthier-Maurin écope de 10 mois de prison avec sursis pour emploi fictif grassement rémunéré par le CE alors qu’elle travaillait pour la fédération du parti communiste des Hauts-de-Seine.
    • Jacques Lefèvre, ex-président de l’IFOREP, 12 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • Jean-Paul Escoffier, ex-président de l’IFOREP, 12 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • Pascal Aubrée, ex-président de l’IFOREP, 6 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • Pascal Lazarre, ex-vice-président de la CCAS, 8 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • La CGT a été condamnée à 20 000 euros d’amende,
    • La fédération des Mines et de l’Énergie CGT, 20 000 euros d’amende,
    • L’Iforep, qui a détourné plus d’un million d’euros avec l’Humanité, condamnée à 75 000 euros d’amende,
    • L’Humanité, condamnée à 75 000 euros d’amende aussi.
    Au total, huit personnes et quatre organisations ont été condamnées.
    En juin, l’audience avait duré trois semaines, « trois semaines de silences gênés des médias »
    « Trois semaines de silences gênés dans les grands médias audiovisuels et les principaux quotidiens » fait remarquer Jean Nouailhac dans le Point – en précisant que « les quotidiens parisiens sont dépendants de la CGT pour être imprimés par le Syndicat du livre CGT » comme pour passer sous silence les connivences et liens idéologiques forts qui lient les uns aux autres.
    Le comité d’entreprise EDF, ou CCAS, détient plus d’1 milliard d’euros d’actifs et un budget de 500 millions d’euros par an – sans aucune raison – sur vos factures EDF.
    Et cette grosse machine à fric, caisse noire du Parti communiste, est entre les mains de la CGT !
    Silence de mort sur les condamnations fermes et lourdes des cols blancs de la CGT, du Parti communiste, du journal l’Humanité, et du fournisseur d’argent sale, le « comité » d’entreprise EDF.
    Seul Le Point numérique a eu le courage, parmi les média, de faire état de cette lourde condamnation, POURQUOI ? PEUR DE REPRESAILLES ?

  • pink68
    pink68     

    A l'insu de son plein gré, en quelque sorte ! Mais qui donc a réalisé cette enquête de réhabilitation ????

  • iamagic
    iamagic     

    Tiens une fois qu'ils l'ont eu viré, ils s'aperçoivent qu'il n'avait pas eu connaissance des devis, etc... Thierry Le Paon ne s'est jamais défendu à ce sujet que je sache!

  • grenade1492
    grenade1492     

    en fait les syndicats sont exactement comme les grands patrons et les politiques qu'ils dénoncent en permanence: responsables (vive la gamelle!) mais pas coupables (à bas les sanctions). certains exploitent leur chauffeur, mais ça ne les empêchent de critiquer l'exploitation honteuse des patrons, d'autres critiquent les politiques qui ont des trains de vie exagérés mais eux le font avec les cotisants. Vive France Télévision ! Tiens encore un bon.

  • Bill appelez moi Bill.
    Bill appelez moi Bill.     

    "Par ailleurs, la CGT a "décidé de recruter" un "directeur administratif et financier" pour "travailler avec plus de rigueur"

    Mince alors! avant ils faisaient de la gestion à "la bonne franquette"?

  • kiki5962
    kiki5962     

    TOUT DE MÊME CELA LUI A COÛTÉ TRÈS CHER!!!!!!!

  • cagou56
    cagou56     

    Qui c'est qui met le chocolat dans le papier alu?

Votre réponse
Postez un commentaire