En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Mardi les policiers de la brigade financière et le juge Jean-Michel Gentil ont mené des perquisitions au domicile, au bureau et au cabinet d’avocat de Nicolas Sarkozy. Le but étant de mettre au clair cette affaire et de savoir si oui ou non, il y a eu un système de financement occulte dans la campagne de 2007.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire