En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
A Pontarlier, dans le Doubs, remorquage du car accidenté, mercredi 10 février 2016.
 

La sortie de route d'un car scolaire mercredi près de Montbenoît, dans le Doubs, a fait deux morts, des adolescents de 12 et 15 ans, et sept blessés. Le chauffeur, un homme de 25 ans, a été placé en garde à vue. Deux enquêtes ont été ouvertes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • doume39
    doume39     

    Marie france, votre jugement est hâtif:
    Primo: l'âge du conducteur n'a rien à voir, des anciens expérimentes ont aussi des accidents,
    Secundo: la route a été traitée vers 06 heures du matin, dans cette région les conditions évoluent très vite alors entre le traitement de la chaussée et le passage du car quid?
    Tertio: ce chauffeur a conduit sur plusieurs kilomètres sans incident ni accident, on peut raisonnablement envisager qu'une plaque de verglas isolée l'ait surpris.
    Certes cela n'excuse en rien la vitesse qu'il restera de déterminer. C'est terrible pour les parents des jeunes défunts. Néanmoins il faut garder la mesure et laisser à l'enquête le temps de déterminer les responsabilités. Pensez-vous que dans cette région de moyenne montagne, une des plus froide de France, il faille fermer les écoles l'hiver? Restons sérieux.

  • doume39
    doume39     

    Marie france, votre jugement est hâtif:
    Primo: l'âge du conducteur n'a rien à voir, des anciens expérimentes ont aussi des accidents,
    Secundo: la route a été traitée vers 06 heures du matin, dans cette région les conditions évoluent très vite alors entre le traitement de la chaussée et le passage du car quid?
    Tertio: ce chauffeur a conduit sur plusieurs kilomètres sans incident ni accident, on peut raisonnablement envisager qu'une plaque de verglas isolée l'ait surpris.
    Certes cela n'excuse en rien la vitesse qu'il restera de déterminer. C'est terrible pour les parents des jeunes défunts. Néanmoins il faut garder la mesure et laisser à l'enquête le temps de déterminer les responsabilités. Pensez-vous que dans cette région de moyenne montagne, une des plus froide de France, il faille fermer les écoles l'hiver? Restons sérieux.

  • doume39
    doume39     

    Marie france, votre jugement est hâtif:
    Primo: l'âge du conducteur n'a rien à voir, des anciens expérimentes ont aussi des accidents,
    Secundo: la route a été traitée vers 06 heures du matin, dans cette région les conditions évoluent très vite alors entre le traitement de la chaussée et le passage du car quid?
    Tertio: ce chauffeur a conduit sur plusieurs kilomètres sans incident ni accident, on peut raisonnablement envisager qu'une plaque de verglas isolée l'ait surpris.
    Certes cela n'excuse en rien la vitesse qu'il restera de déterminer. C'est terrible pour les parents des jeunes défunts. Néanmoins il faut garder la mesure et laisser à l'enquête le temps de déterminer les responsabilités. Pensez-vous que dans cette région de moyenne montagne, une des plus froide de France, il faille fermer les écoles l'hiver? Restons sérieux.

  • doume39
    doume39     

    Marie france, votre jugement est hâtif:
    Primo: l'âge du conducteur n'a rien à voir, des anciens expérimentes ont aussi des accidents,
    Secundo: la route a été traitée vers 06 heures du matin, dans cette région les conditions évoluent très vite alors entre le traitement de la chaussée et le passage du car quid?
    Tertio: ce chauffeur a conduit sur plusieurs kilomètres sans incident ni accident, on peut raisonnablement envisager qu'une plaque de verglas isolée l'ait surpris.
    Certes cela n'excuse en rien la vitesse qu'il restera de déterminer. C'est terrible pour les parents des jeunes défunts. Néanmoins il faut garder la mesure et laisser à l'enquête le temps de déterminer les responsabilités. Pensez-vous que dans cette région de moyenne montagne, une des plus froide de France, il faille fermer les écoles l'hiver? Restons sérieux.

  • doume39
    doume39     

    Marie france, votre jugement est hâtif:
    Primo: l'âge du conducteur n'a rien à voir, des anciens expérimentes ont aussi des accidents,
    Secundo: la route a été traitée vers 06 heures du matin, dans cette région les conditions évoluent très vite alors entre le traitement de la chaussée et le passage du car quid?
    Tertio: ce chauffeur a conduit sur plusieurs kilomètres sans incident ni accident, on peut raisonnablement envisager qu'une plaque de verglas isolée l'ait surpris.
    Certes cela n'excuse en rien la vitesse qu'il restera de déterminer. C'est terrible pour les parents des jeunes défunts. Néanmoins il faut garder la mesure et laisser à l'enquête le temps de déterminer les responsabilités. Pensez-vous que dans cette région de moyenne montagne, une des plus froide de France, il faille fermer les écoles l'hiver? Restons sérieux.

  • marine france
    marine france     

    Pourquoi le service de car scolaire donne le volant à un jeune de 25 ans s'il a pas encore conduit sur les routes verglacees avec des enfants
    Déjà étant adulte avec voiture sur route verglace et enneigée cela n'ai pas facile
    Les torts sont le conducteur qui roulait trop vite le responsable du service scolaire et le Préfet

Votre réponse
Postez un commentaire