En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les fabricants d'éthylotests assurent que 1 500 emplois seraient menacés si la mesure obligeant les automobiistes à en posséder un était abandonnée.
 

Les fabricants d'éthylotests ont annoncé mardi que 1 500 emplois seraient menacés si le dispositif rendant obligatoire la détention d'éthylotests en voiture était définitivement abandonnée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

74 opinions
  • MC23
    MC23     

    ils étaient où les salariés...car nous nous cherchions partout les éthylotests...
    si le gouvernement annule c'est une bonne chose, au moins une de bien !!! car celui qui boit ne va pas s'arrêter sous prétexte qu'il a un éthylotest dans sa voiture !

  • KKK
    KKK     

    exact,je suis moins a ce que je fais que par le passé,rouler des centaines de kilomètres a 130 km/H avec un régulateur pas pour moi,c'est anti -sécuritaire mais des législateurs en on décidé autrement,la bêtise montre qu'elle n'a pas de limite,a circuler on se rend contre que les gens conduisent plus mal qu'avant malheureusement.

  • Léo19
    Léo19     

    bientôt un an que j'ai commandé des étylotest, pour les vendrent dans mon commerce!!!!!!!! et rien, l'usine ne fourni pas la demnde, d'ou.. le report des dates d'obligations. Pondre une loi pour faire plaisir à un pote ne résout pas tout!!!!!!!!!!!!!!!!

  • berfili01
    berfili01     

    On fait une loi,
    les Français déboursent,
    ... On a crée des emplois ?
    ... en toc.
    de l'argent pompé,
    pas de l'économie.

    Comme le prix des Cartes Grises pour nos voitures, prix abusifs pour un bout de carton,
    de mauvaise qualité,
    qui se délite rapidement,
    qui devient un chiffon lamentable.

  • jpcn
    jpcn     

    Celà n'était nullement prévu je pense mon ami. L'objectif premier était de convaincre et de rendre complice Mr Guéant, ce qui fut fait rapidement (du jamais vu, en 4 mois) d'obliger les automoblistes à posséder des éthylotests pour ce faire de l'argent facilement comme ils l'avaient déjà fait pour le gilet et le triangle (car se sont les mêmes) sans se préocuper du reste. D'abord l'argent pour Contralco et le reste on vois après (l'état se débrouillera avec l'argent du contribuable).

  • Totolerural
    Totolerural     

    Comment ces élus avaient prévus le recyclage de ces éthylotests qui contiennent des produits chimiques très très dangereux pour la santé ? Imagez l'un de vos enfants jouant avec ce produit fragile, rempli de produits chimiques nocifs et hop, l'éthylotest casse, l'enfant s'en prend plein le nez, les yeux, la bouche, etc... Bref, heureusement que l'état revient sur ce dispositif juste bon à faire profiter le porte-monnaie d'un entrepreneur. Moi j'avais prévu de les envoyer au premier ministre une fois la date limite d'utilisation dépassée pour qu'il se charge du recyclage de cette merde chimique...

  • alex montrab
    alex montrab     

    A bon? Pourtant c est très récent .... Mais une solution , obliger les gens a acheter un produit pour vendre sa came . Je peux faire pareil?
    Cette mesure était débile comme toutes celles depuis dix mois....

  • jpcn
    jpcn     

    C'est terrible, mais hélas la réalité ce que je vais dire. Mais, tous ses travailleurs qui vont perdre leur emploi l'aurais perdus de toute façon car ils étaient en Intérim ou en CDD, et une fois les 36 millions d'automobilistes équipés ils n'y a plus besoins d'eux avant 2 ans puisque la durée des éthylotests est de 2 ans, qu'auraient-ils fait pendant ce temps, donc leurs employeurs sont vraiment de mauvaises fois.

  • mik245
    mik245     

    pourquoi ne pas obliger les automobilistes a avoir une deuxième roue de secours dans leur véhicule avec un pneumatique GOODYEAR pour sauver le site d'AMIENS.

  • jpcn
    jpcn     

    Je viens de lire que les responsables avaient également demandé à l'état de les vendre avec TVA de 5.5% au lieu de 19.6%. Ce qui fais que à prix égal la société aurait empoché plus et l'état moins. Ce qui fais que la société aurait empoché 0.94€ au lieu de 0.83€ par éthylotest soit au total 33 840 000€ au lieu de 29 880 000€ donc l'état n'aurait dans ce cas perçu qu 2 160 000€ au lieu de 6 120 000€. Soit un manque de 3 960 000€

Lire la suite des opinions (74)

Votre réponse
Postez un commentaire