En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Durant le débat au Parlement, les opposants au mariage homosexuel avaient dénoncé le possible remplacement des termes "père" et "mère" sur les formulaires administratifs.
 

A Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne, les formulaires d'inscription aux activités périscolaires ont adopté ces derniers jours une terminologie qui ne plaît guère aux opposants au mariage homosexuel.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • mamily
    mamily     

    il n'y a qu' a surcharger le document de la mention que l'on veut voir apparaitre ou demander à la mairie un document conforme à la loi actuel !! on verra la suite plus tard !!

  • ppiieerrrree
    ppiieerrrree     

    Par exemple, mais il serait encore plus simple de se désintéresser de la "lettre" de ce qui est écrit dans des documents administratifs, ce qui compte, c'est le sens. Les formulaires, c'est la plupart du temps très jargonneux et tout le monde s'en fiche (et a bien raison). Ces documents permettent-ils au services administratifs de faire leur boulot et permettent-ils aux usagers de faire valoir leurs droits? Bref, permettent-ils un fonctionnement normal des administrations?
    C'est la seule et unique question pertinente concernant la façon dont on rédige ces documents...
    Certains cherchent des sujets de protestation, ils ont trouvé ça... Dérisoire.

  • camille
    camille     

    ne serait il pas plus simple d'inscrire sur les documents simplement : noms et prénoms des parents et de laisser 2 lignes pour remplir

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Inutile, les commissions c'est seulement quand les réformes ne sont pas commandées par Pierre Berger. Là ils peuvent passer en force. Sans même la vaseline. Pourtant ... ;)

  • leane
    leane     

    parent 1, parent 2, et à trois on y va! Enfant 1, enfant 2...Si on supprimait les prénoms, ce serait pas nom plus, non? Va falloir créer une commission pour en discuter.

Votre réponse
Postez un commentaire