En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

par Guillaume Frouin REZE, Loire-Atlantique (Reuters) - Symbole de leur enracinement dans la commune, un arbre a été planté samedi sur un terrain de...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • jm93160
    jm93160     

    T'as raison on va construire un terrain pour les gens du voyage juste à coté de chez toi.
    On en reparle dans deux ans... Et pour revendre ton pavillon après bon courage!

  • jm93160
    jm93160     

    Ben oui t 'as tout compris. Il y en a quand même qui sont réalistes, et sont au fait de se qui se passera vraiment...J'aurais pas cru!

    Ca durera pas longtemps ces logements réservés.

  • padoue
    padoue     

    Bien d'accord moins non plus, le nomadisme ne rapporte plus assez!

  • ange bleu
    ange bleu     

    une caravane si elle a un wc c'est un wc chimique, faudrait pas nous prendre pour des idiots, ces gens qui sqattent des terrains ou des parkings faudrait voir l'etat des lieux apres leur depart alors quant ils font du "cinema" pour une histoire de wc !!!!
    et au fait ces gens y paient des impots (sur le revenu, habitation, fonciers, etc)

  • travailleur qui ne sert qu'a payer
    travailleur qui ne sert qu'a payer     

    Ca va faire comme chez nous (expérience tentée en 1994 déjà) : une "minorité invisible" va tout casser, et une majorité de contribuables locaux vont devoir tout repayer car ils vont se plaindre de vivre denouveau dans des bâtiments délabrés et indignes.
    En 1994, nous avons construit un camps tout aménagés (des aires, pas des bâtiments) pour 600 000 F à l'époque, il a duré 4 ans, le gardien lui à duré 2 ans seulement (ils ne voulaient pas payer d'où menaces, etc..). Aujourd'hui, ma municipalité est montrée du doigt parcequ'on ne fait rien pour eux !
    Ce qui me choque le plus, c'est leur exigeance : il faut qu'on paie pour construire des bâtiments, mais c'est eux qui décident de l'aménagement : WC, abri de caravane, choix du voisin, etc....
    On voit bien que c'est eux qui ne veulent pas s'intégrer et renoncer à leur habitudes.
    Un peu comme dans les cités .....

  • =Rhôdan=
    =Rhôdan=     

    Si on a des rites, aussi étranges qu'ils soient, on les assume et on ne demande pas à la collectivité de le faire. Sans jouer les psychanalystes de comptoirs, comment ne pas voir un symbole dans le fait de ne pas partager sa merde avec les autres et les conflits familiaux déplorés. Ces familles repliées sur elles-mêmes vivent dans un climat qui favorise et entretient un climat incestuel avec tout son cortège de désorganisations psychiques et groupales. Cette histoire de PQ n'est pas à prendre à la légère et ...Ce serait une erreur de laisser les vents s'en charger...

  • Pierre 62
    Pierre 62     

    Pourquoi pas une telle expèrience? Surtout que son suivi soit publié régulièrement, ce qui permettra de juger sur des faits établis.

  • travailleur qui ne sert qu'a payer
    travailleur qui ne sert qu'a payer     

    Moi, personne ne m'a aidé à me payer mon appart, et pourtant , je suis aussi Français. Pourquoi j'ai pas les même droit et les même aides qu'eux ?
    Ah j'oubliais : je travaille !
    J'espère que l'histoire du papier WC, c'est une blague.

  • GASTON 135
    GASTON 135     

    En moins d un an , ces batiments seront dans un état lamentable , je plains le gardien de la dechetterie qui verra beaucoup de monde dans sa benne a feraille .

  • foutux
    foutux     

    on appelle cela un getto

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire