En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les policiers à moto sont désormais 30 à Marseille, où 40% des délits graves sont commis à deux roues.
 

40 % des délits graves constatés à Marseille sont commis par des individus circulant à deux roues. Dans le cadre des zones de sécurité prioritaire, le groupe des policiers à moto a été renforcé. Des motards en civil ou en tenue, surnommés les "ninjas".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • manouche 84
    manouche 84     

    moi je connais que les tortues ninja !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    40 % des délits graves sont commis par des individus qui circulent en deux roues. Je dirais, à la louche 80% sont commis par des gens d'origine étrangère et 90% par des récidivistes. Au lieu de mettre des ninjas en moto, qu'on arrête d'accueillir n'importe qui et qu'on condamne les délinquants à de vraies peines, histoire d'être vraiment "efficaces".

  • falabraque06
    falabraque06     

    Dans les années 70 il existait les Kamikazes à Paris.L'unité a été dissoute après la mort de Malik oussekine. Cet honorable individu était malade et n'a pas supporté l'interpellation. Je crois qu'il existe une rue ou une place au nom de ce martyre.

  • falabraque06
    falabraque06     

    Ils faut les envoyer en vacancs à Cayenne pour casser des cailloux.

  • Seb Duncane
    Seb Duncane     

    un minot a voulu volé ma soeur et comme j'étais juste au tabac je suis ressorti pour l'attrapper mais bizarre il n'y avait pas de ninja pour m'aider moi je dis qu'il faut faire justice soi meme plus le temps de reflechir bon bref le minot a pris la trempe de sa vie lol je lui ai cassé son scooter il pleurait comme une ptite merde sa ma fé plézir ce jour la

  • guisaim
    guisaim     

    Si ces individus faisaient quelques mois, voire quelques années de prison ferme au lieu d'être relaxés, il y en aurait moins dans les rues !

Votre réponse
Postez un commentaire