En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

par Jean Décotte BEAUZELLE, Haute-Garonne (Reuters) - Lunettes 3D sur le nez, récepteur audio collé à l'oreille, les jeunes visiteurs déambulent...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • mebman
    mebman     

    Si on supprime le bac général, ceux qui veulent être ingénieurs, ils font quoi? Le bac ne sert pas juste à aller trouver un job, les bacs pros sont même assez récents. Un bac sert surtout à montrer qu'on peut continuer ses études (c'est le premier diplôme universitaire car il donne droit à s'inscrire à l'université je sais c'est bizarre mais c'est comme ça, je le sais j'ai été président de jury de bac). Et ceux-là (les bacs généraux) effectivement il ne faut pas qu'ils comptent prouver des compétences avec ce diplome.
    Et inversement, le bac pro est une très bonne chose qui ne doit pas être dévalorisée, mais ceux qui l'ont doivent aller bosser (ou plutot essayer de trouver un job) et ce n'est pas la peine d'essayer de continuer des études, ils vont galérer tellement il leur manquera de bases et être en échec total. C'est bien le problème qu'on a en université, le gouvernement (le précédent comme l'actuel) nous sort tous les ans des plans "réussite pour tous", "contre l'échec", etc... alors qu'on ne peut pas amener au niveau bac+3 en 3 ans (ni même en 5) des étudiants qui sont bien souvent allés en filière pro parce qu'ils avaient du mal en 3e ou en 2nde et arrivent à la fac avec des bases théoriques de niveau bac-2 . (Non nous ne voulons pas la réussite pour tous mais la réussite pour ceux qui ont le niveau!)

  • TRENT51000
    TRENT51000     

    Supprimons purement et simplement le BAC Générale, revalorisation le BAC PRO.

  • mebman
    mebman     

    Il est vrai que l'éducation nationale est trop loin des réalités économiques. Elle évolue en permanence mais ne peut pas évoluer aussi vite que cette réalité économique (et heureusement, en l'espace d'un an des boites passent d'une annonce d'investissement de millions à la fermeture de sites, on se retrouverait avec combien de diplomes inexploitables??). Mais elle ne peut pas faire un diplome sur mesure pour chaque entreprise. Il faut donc que celles-ci arretent de croire que tout nouveau recruté doit être opérationnel à la minute où il est recruté. Les boites Américaines, elles, ont bien intégré qu'un salarié pour être performant devra être aussi formé sur une certaine période, 1 ou 2 mois parfois, et pas sur le tas en 5 mn par un collègue qui doit continuer son boulot en même temps.
    Le rôle de l'éducation nationale doit être de transmettre des bases, des compétences qui font qu'un embauché pourra suivre la formation maison de l'entreprise où il vient d'être recruté et l'assimiler rapidement et sans problème, de façon à être opérationnel en quelques semaines. Pouvoir être opérationnel instantanément, sans vouloir consacrer aucune ressource à la formation des embauchés, est une illusion qui pénalise bien des entreprises incapables de mettre leurs recrutés dans de bonnes conditions d'efficacité. Par ex. 2 entreprises dans un même domaine ne vont pas forcément utiliser le même logiciel mais des logiciels assez similaires, et l'éducation nationale ne peut pas former les étudiants à connaitre les spécificités de TOUS ces logiciels. Ils faut juste qu'ils aient les bases pour être capables d'apprendre rapidement un nouveau logiciel de ce type. L'entreprise doit donc aussi faire sa part de formation.

    En ce qui concerne les "fenêtres où les offres n'existent pas", c'est parfaitement vrai. Mais un diplome n'est pas obligatoirement à but de trouver un emploi, tous les diplomes ne sont pas "professionnels" ou "professionnalisants", ils peuvent aussi certifier un certain niveau d'éducation, qui ne concerne pas un métier précis. Par contre, il faut que les étudiants au moment de s'engager dans cette voie, sachent bien que ce diplome ne les aidera pas à trouver un boulot.

  • 14071789
    14071789     

    a détruit l'image des emplois techniques ! c'est tout le contraire en allemagne ! en france il est bon de dire que l'on fait psy , philosophie ou art et lettres !!!!!!!!!
    Le patronat français n'a pas toujours bien payer ces ouvriers qualifiés !
    On doit revoir l'orientation des jeunes et éliminer l'image sacro sainte d'un bac classique qui bien souvent ne sert à rien !
    le bac pro est bien plus utile mais il faut que l'on réponde aux besoins des entreprises .

  • Professeur Foldingue
    Professeur Foldingue     

    Si ces emplois industriels sont délaissés c'est en partie de la faute à l'Education Nationale qui préfère fermé des portes où les emplois existent et ouvrir des fênetres où les offres n'existent plus ou pas. L'Education nationale est souvent loin dès réalités économiques et des vrais besoins. Il y a un décalage entre l'offre de l'Eductation Natioanle et la demande des entreprises. Mais l'Education Nationale est elle capable d'évoluer ?

  • couic silver
    couic silver     

    le total décalage entre le beau rêve cosmétisé qu'on nous présente et la réalité de l'emploi...

Votre réponse
Postez un commentaire