En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des soeurs priant lors d'une canonisation, image d'illustration
 

Une nouvelle version de la prière "Notre Père" récitée par les catholiques pendant la messe dominicale, devrait se généraliser en 2017. Mais la modification d'un seul verset a fait couler beaucoup d'encre. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Magistro
    Magistro     

    La différence est importante. Il n'est pas étonnant que cela échappe a nos journalistes...
    La nouvelle formule insiste plus sur la liberté de l'homme face au pêché et on passe du "curatif" au "préventif". Ce n'est pas Dieu qui fait ce qu'il peut (il peut tout), c'est l'homme qui, conscient de sa faiblesse fait appel au Tout Puissant avant de pêcher plutôt qu'après.

  • chloe
    chloe     

    Ce verset n'est facile en élocution, (ne nous laisse) en particulier.... Décidément ces cardinaux ne pensent qu'à leurs bien-être.

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    Et ne nos inducas in tentationem......sed libera nos à malo !

    A vos Gaffiot !!!

Votre réponse
Postez un commentaire